Le Représentant résident du dépar- tement Afrique du Fonds monétaire international Guy Jenkinson: «La dis- cussion a été positive». (DR)

FMI: une mission prévue en mai

LE Représentant résident du département Afrique du Fonds monétaire international (FMI) a été reçu par le Premier ministre Christophe Dabiré le 12 mars 2019 à Ouagadougou. Selon ce dernier, «il s’est agi non seulement de faire le bilan de la situation économique et des perspectives, mais aussi de discuter du programme d’appui du Fonds monétaire international».

A ce propos, il a affirmé la tenue pro- chaine d’une mission du Fonds monétaire qui va venir au Burkina Faso pendant le mois de mai, pour la deuxième revue du programme.

En rappel, une équipe des services du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Dalia Hakura, avait séjourné au Burkina Faso du 2 au 4 mai 2018 pour examiner l’évolution économique récente et commencer à suivre la mise en œuvre du programme des autorités appuyé par l’accord au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) approuvée par le Conseil d’administration du FMI le 14 mars 2018. A l’occasion, Dalia Hakura avait affirmé que «les objectifs principaux du nouvel accord FEC à l’appui du programme économique du Burkina Faso pour 2018-2020 consistent à maintenir la stabilité macroéconomique et la viabilité de la dette à long terme, tout en prévoyant aussi un espace budgétaire pour les investissements prioritaires, les dépenses sociales et les dépenses de sécurité».

Le programme d’appui est estimé à environ 157 millions de dollars, soit environ 90 milliards F CFA sur trois ans. «Ce programme est essentiel pour réaliser une croissance durable et atteindre les objec- tifs de développement du pays énoncés dans le Programme national de développement économique et social (PNDES)», avait-elle soutenu.

Par ailleurs, le programme inclut notamment des mesures visant à accroître les recettes intérieures et à maîtriser les dépenses courantes, notamment la masse salariale, afin de dégager des ressources qui permettront de satisfaire les besoins considérables de développement du pays.

Le nouveau Représentant résident du département Afrique du Fonds monétaire international, Guy Jenkinson, lors de sa visite à la Primature, a conclu sur une bonne note en témoignant de la bonne marche du programme: «Le programme d’appui est sur la bonne voie, on espère une coopération fructueuse entre le FMI et le Burkina Faso».

Rachid Ouédraogo (Stagiaire)

 

Commentaires
Numéro d'édition: 291

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.