Les cinq plus grands importateurs d’armement en Afrique subsaharienne sont le Nigeria, l’Angola, le Soudan, le Cameroun et le Sénégal. À eux seuls, ils représentent 56 % des importations d’armement de cette sous-région. (DR)

Commerce mondial d’armement : Hausse du volume de transfert

• Les USA renforcent leur domination

• Les flux d’armes vers le Moyen-Orient s’intensifient

Sur la période 2014-2018, le volume de transfert d’armes est en hausse de 7,8% par rapport à celle de 2009 à 2013. Selon cette étude publiée par le Stockholm international peace researche institute (SIPRI) le 11 mars 2019, le marché de l’armement continue de progresser.
SIPRI dresse dans son rapport, les 5 premiers pays qui représentent à eux seuls, les ¾ du volume total des exportations d’armement. Voici le palmarès des principaux exportateurs mondiaux :

Les USA ont exporté vers 98 pays au moins
«Des systèmes d’armement avancés». A savoir (avions de combat, bombes guidées, etc.). C’est ce que les USA ont exporté vers au moins 98 pays, entre 2014 et 2018.
Les Etats-Unis, qui occupent la première place du classement, «ont davantage renforcé leur position de premier fournisseur d’armes au monde», a indiqué Dr Aude Fleurant, directrice du programme Armes et Dépenses militaires du SIPRI.
En Europe, si la Russie, deuxième du classement général et premier pays européen, a enregistré une baisse de 17% de ses exportations, la France, deuxième exportateur d’armes en Europe, a enregistré une hausse de 43%.
La baisse des exportations russes pourrait être attribuée, selon le SIRI, à la moindre demande de deux de ses principaux clients, l’Inde et le Venezuela. Les exportations de la Russie vers le Venezuela ont ainsi diminué de 96% depuis 2009. N’empêche qu’entre la période de l’étude, la Russie a vendu des armes à 48 pays, essentiellement à l’Inde, à la Chine et à l’Algérie.
La Russie est restée le deuxième plus gros exportateur d’armes au monde, avec une part de marché de 21%, tandis que les États-Unis en détiennent 36%. L’Allemagne et la Chine ferme la marche de ce top 5. Selon le document, ces 5 pays réalisent 75% des exportations mondiales d’armes et deux d’entre eux totalisent 57% des ventes.

L’Arabie Saoudite, premier client mondial d’armes
Le premier importateur mondial d’armes reste l’Arabie Saoudite. Un client particulièrement «crucial» pour de nombreux pays, à l’image de la France, du Royaume-Uni, de l’Espagne ou de la Suède. A contrario, les importations d’armes en Europe ont chuté de 13% en Europe, en partie en raison des effets à long terme de la crise économique mondiale, a expliqué le SIPRI.
Mais dans cette tendance à la baisse, plusieurs pays «où les relations se sont détériorées avec la Russie voisine» ont renforcé leurs arsenaux, selon l’étude de l’institut suédois. Ainsi, depuis 2014, la Norvège a passé commande aux États-Unis de cinq avions de lutte anti-sous-marine et de quatre sous-marins à l’Allemagne.
Il faut noter que la base de données du SIPRI sur les transferts d’armement contient des informations sur tous les transferts internationaux d’armes majeures (y compris les ventes, les dons et les licences de production) aux États, aux organisations internationales et aux groupes armés non-étatiques, de 1950 à l’année civile complète la plus récente, 2018. La base de données du SIPRI reflète le volume des livraisons d’armement, non la valeur financière des transactions.
Le SIPRI est un institut international indépendant de recherche sur les conflits, les armes et leur contrôle, et le désarmement. Fondé en 1966, le SIPRI fournit des données, des analyses et des recommandations sur la base de sources ouvertes aux décideurs politiques, aux chercheurs, aux médias et à tout public intéressé.

NK


Autres évolutions notables

Entre 2009-13 et 2014-18, les importations d’armement par les États en Amérique (-36%), en Europe (-13 %) et en Afrique (-6,5 %) ont diminué.
L’Algérie représente 56 % des importations africaines d’armes majeures en 2014-18. La plupart des autres États en Afrique importent très peu d’armes majeures.
Les cinq plus grands importateurs d’armement en Afrique subsaharienne sont le Nigeria, l’Angola, le Soudan, le Cameroun et le Sénégal. À eux seuls, ils représentent 56 % des importations d’armement de cette sous-région.
Entre 2009-13 et 2014-18, les exportations britanniques d’armement ont augmenté de 5,9%. En 2014-18, 59 % des exportations britanniques d’armement sont destinées au Moyen-Orient, la majeure partie comprend la livraison d’avions de combat à l’Arabie Saoudite et à Oman.
Les importations vénézuéliennes d’armement ont diminué de 83 % entre 2009-13 et 2014-18.
La Chine a livré des armes majeures à 53 pays en 2014-18, contre 41 en 2009-13 et 32 en 2004-08. Le Pakistan en est le principal bénéficiaire (37 %) en 2014-18, comme pour toutes les périodes quinquennales depuis 1991.

Commentaires
Numéro d'édition: 290

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.