A l’ouverture des «Deux sessions». Il s’agit de la session annuelle du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et de la session annuelle de l’Assemblée populaire nationale (APN) qui se sont ouvertes respectivement le 3 et le 5 mars. (Ph. Impact SN)

Les «Deux sessions» 2019 : rencontre autour des priorités et actions du gouvernement chinois

• Un objectif de croissance du PIB fixé entre 6% et 6,5%

• Des défis importants à relever pour l’économie

• Plus de 3.000 journalistes pour couvrir les sessions politiques

Les «Deux sessions». C’est l’évènement politique chinois phare qui se tient chaque année en mars. De quoi s’agit-il? Comme son nom l’indique, il s’agit de deux réunions bien distinctes qui détermineront les priorités et tâches du gouvernement chinois dans l’année à venir, et adoptent des résolutions ou des projets de lois soumis par les représentants ou le gouvernement.
Il s’agit de la session annuelle du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et de la session annuelle de l’Assemblée populaire nationale (APN) qui s’ouvrent respectivement le 3 et le 5 mars.
Xi Jinping, Secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois, président de la République populaire de Chine et président de la Commission militaire centrale, a assisté, en compagnie d’autres dirigeants chinois, à la réunion d’ouverture au Grand Palais du peuple.
Au cours de cette cérémonie, Wang Yang, président du 13e Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), a présenté un rapport d’activité. Et M. Wang a affirmé qu’au cours de l’année écoulée, le Comité permanent du Comité national de la CCPPC s’était concentré sur les tâches centrales du parti et du pays et avait rempli ses devoirs en s’engageant à rechercher l’unité et la démocratie.
Il s’est agi pour les conseillers politiques, de mener des consultations axées sur des défis tels que les batailles contre les risques potentiels, la pauvreté et la pollution et sur la promotion d’un développement de haute qualité.
Pour 2019, le président du 13e Comité national de la CCPPC a déclaré que la priorité serait donnée à l’étude et à la mise en œuvre de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère. La deuxième tâche consiste à faire des suggestions de haute qualité sur les tâches centrales du Parti et du pays, qui comprennent l’achèvement de la construction d’une société de moyenne aisance à tous les niveaux et l’approfondissement de la réforme structurelle du côté de l’offre.
Déployer plus d’efforts pour l’unité et les liens amicaux est aussi une tâche importante, a déclaré M. Wang.
Les autres tâches majeures comprennent l’apport de sagesse et de force à la diplomatie de grandes nations à la chinoise, la réalisation de progrès solides dans l’auto-amélioration de la CCPPC et l’organisation des célébrations pour le 70e anniversaire de la fondation de la CCPPC.

Le 8 mars, les participantes et journalistes présentes aux sessions annuelles de l’Assemblée populaire nationale (APN) et du Comité nationale de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), également surnommées les « Deux sessions » de la Chine, ont elles aussi, célébré la Journée de la femme. Elles sont le symbole de la femme moderne et illustrent les valeurs des deux sessions. (Ph. China.org)

Un objectif de croissance du PIB fixé entre 6% et 6,5% pour 2019
Le 5 mars 2019, le rapport d’activité du gouvernement a été mis à la disposition de la presse. Dans le document, on y lit que l’année 2018 a connu une croissance de 6.6% qui fait que le PIB chinois a dépassé 90000 milliards de Yuan, soit 13500 milliards de dollars. Le gouvernement chinois a fixé son objectif de croissance du PIB entre 6% et 6,5% pour 2019. De plus, la Chine vise à maintenir un niveau d’inflation d’environ 3% et créer plus de 11 millions de nouveaux emplois dans les zones urbaines. Le taux de chômage au sens du recensement de la population devrait se maintenir à environ 5,5%, alors que le taux de chômage enregistré devrait être inférieur à 4,5%, selon le rapport soumis à la deuxième session de la 13e Assemblée populaire nationale, l’organe législatif national de la Chine.
«Les objectifs prévus ci-dessus sont ambitieux mais réalistes, et représentent notre objectif de promouvoir un développement de haute qualité. Ils sont conformes au contexte actuel de développement de la Chine, et correspondent à l’objectif visant à réaliser l’édification intégrale d’une société de moyenne aisance», indique le rapport.

Des défis importants pour l’économie chinoise
Lors de la présentation du rapport d’activité du gouvernement à la cérémonie d’ouverture de la deuxième session annuelle de la 13e Assemblée populaire nationale le 5 mars 2019 à Beijing, le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a indiqué que la Chine faisait face à des défis provoqués par des maux inhérents à la reconversion économique.
«Les succès que nous avons connus pendant l’année écoulée ont été obtenus au prix d’efforts ardus», a déclaré M. Li à cette occasion.
«L’enchevêtrement des contradictions anciennes et nouvelles, la superposition des problèmes cycliques et structurels ainsi qu’une activité économique, stable dans son ensemble, mais marquée par des changements inquiétants ont représenté autant de défis redoutables», a-t-il noté.
Selon le Premier ministre chinois, la Chine a fait face à un environnement extérieur profondément changé en 2018. «La mondialisation économique a connu des vicissitudes, le multilatéralisme a été secoué par des crises, les fluctuations du marché financier international, notamment le différend commercial sino-américain, ont eu des effets néfastes sur la production et le fonctionnement de certaines entreprises ainsi que sur les anticipations du marché», a ajouté M. Li.
De plus, la Chine a connu une conjoncture complexe et a vu augmenter le nombre de problèmes à régler: réaliser les divers objectifs tels que le maintien d’une croissance régulière et la prévention des risques; accomplir de multiples tâches, notamment le développement économique et social. Le pays a dû également concilier les différentes relations, en particulier entre les intérêts sur le court terme et sur le long terme, alors que la difficulté augmente pour choisir les mesures politiques à appliquer et promouvoir les progrès du travail à effectuer.

NK


3.000 journalistes pour couvrir les sessions politiques chinoises

Plus de 3.000 journalistes, dont plus de 1.000 étrangers, se sont inscrits pour couvrir les prochaines sessions législative et consultative politiques annuelles de la Chine, a affirmé le site d’information Xinhua, le 28 février dernier.
Preuve que les «Deux sessions» annuelles ne sont pas seulement des évènements politiques de grande envergure en Chine, mais aussi une grande réunion du monde des médias. Pour cette occasion, un centre destiné à la presse a ouvert ses portes, à l’hôtel Media Center, dans le centre-ville de Beijing, et accueille un certain nombre de conférences de presse.
Cette année marquant le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine, les sessions ont attiré l’attention du monde entier. C’est l’occasion d’observer le développement économique de la Chine.


L’ABC des «Deux sessions»

Que sont l’APN et la CCPPC ?
L’Assemblée populaire nationale (APN), avec près de 3.000 députés élus à travers le pays, est l’organe suprême du pouvoir de l’État et la législature suprême chinoise. Elle supervise le gouvernement et le système judiciaire et détermine les principales questions relatives à l’État. L’APN nomme et contrôle également le président, le juge suprême et le Procureur suprême.
La CCPPC, quant à elle, est le principal organe consultatif politique de la Chine. Elle facilite également la coopération multipartite de la Chine et le mécanisme de consultation politique, dirigés par le Parti communiste chinois. La CCPPC a été créée en 1949, cinq ans avant l’APN.

Que se passe-t-il lors des Deux sessions ?
Les tâches courantes de la réunion annuelle de l’APN comprennent l’examen du rapport de travail annuel du gouvernement central, qui comprend les prévisions officielles du produit intérieur brut ; l’audition des rapports de travail du Comité permanent de l’APN, de la Cour populaire suprême et du Parquet populaire suprême; enfin, elle procède à l’examen du plan annuel de développement économique et social et des budgets centraux et locaux. Cette année, une autre tâche qui lui incombera sera de délibérer sur un projet de dispositions d’un nouveau Code civil chinois unifié.
Les membres du Comité national de la CCPPC se réunissent, quant à eux, pour discuter d’importantes questions politiques, économiques et sociales et faire des propositions.

Qui assiste aux Deux sessions ?
Environ 5.000 personnes, députés de l’APN et membres du Comité national de la CCPPC, assistent aux Deux sessions. Parmi eux figurent des dirigeants, des économistes, des entrepreneurs, des artistes, des sportifs de renom et des représentants d’autres secteurs de la société. Les députés de l’APN, élus pour un mandat de 5 ans, peuvent présenter des motions, qui sont juridiquement contraignantes une fois adoptées, tandis que les membres du Comité national de la CCPPC peuvent présenter des propositions non contraignantes.

Source : Chine magasine.com

Commentaires
Numéro d'édition: 289

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.