De Bonnes Sources

• Forte présence du Burkina au PDAC 2019 à Toronto
Du 3 au 6 mars, le palais des Congrès de Toronto au Canada accueille le Congrès international de l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (PDAC) 2019.Le Congrès du PDAC est l’évènement le plus fréquenté du secteur mondial de l’exploration minière. Il est organisé depuis 1932 et compte 8.000 membres dans le monde et réunit des particuliers, des entreprises et les organisations qui s’intéressent à l’exploration minière.
Sa mission est de promouvoir une industrie des minéraux responsable, dynamique et durable à l’échelle mondiale. Il a attiré plus de 25.000 personnes de 135 pays au cours des dernières années, pour se positionner comme l’évènement de choix pour l’industrie minérale mondiale.
Le Burkina Faso sera fortement représenté à cet évènement. La société minière Iamgold, dont le siège est à Toronto, et qui exploite la mine d’or d’Essakane SA est sponsor de l’évènement.

• Transparence minière : cap sur la question du genre
La 42e réunion du Conseil de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) s’est tenue la semaine dernière à Kiev, en Ukraine. Cette réunion du Conseil marque un grand tournant dans la mise en œuvre de l’ITIE. Des décisions importantes ont été prises au cours de ce Conseil. Elles portent sur ses modifications à la norme ITIE, notamment sur la manière de renforcer la norme ITIE sur les questions suivantes: genre, transparence des contrats, commerce des produits de base et  divulgation de l’impact et des coûts environnementaux.
Les organisations de la société civile comme la Coalition Publiez ce que vous payez (PCQVP) ont plaidé pour la prise en compte de certaines modifications, notamment l’obligation de garantir l’inclusion active des femmes dans la mise en œuvre de l’ITIE et la divulgation des données non agrégées par sexe, l’obligation de publier les contrats et des licences, un encouragement à divulguer les paiements environnementaux parallèlement aux paiements sociaux requis, et l’obligation de divulguer les informations sur le commerce des matières premières vente par vente.

• Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas au Burkina
Le 26 février dernier, Heiko Maas, ministre allemand des Affaires étrangères, s’est rendu dans les locaux de l’Académie de police de Pabré. Présent au Burkina Faso, dans le cadre d’une tournée en Afrique de l’Ouest, M. Maas a échangé avec les premiers responsables des Communes touchées par l’insécurité, bénéficiant du soutien du Programme de gestion intégrée des espaces frontaliers (ProGEF). Il a en plus annoncé une aide financière complémentaire de 46 millions d’euros en soutien à la lutte contre le terrorisme dans le cadre dudit programme .

• Riz: deux saisies de produits douteux
Les services du ministère du commerce ont mis la main sur une centaine de tonnes de riz d’origine birmane déclarées impropres à la consommation, après les analyses des services compétents du département du commerce le 11 février dernier. Une autre saisie conservatoire de riz d’origine brésilienne dont l’analyse documentaire indique que le produit est périmé depuis 2014 est en cours de traitement, selon un communiqué du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat.
Le même communiqué annonce que des sanctions seront prises contre les contrevenants.

• Sécurité: le patronat passe à l’acte
Un chèque de 100 millions de francs cfa, c’est la contribution du conseil national du patronat burkinabè à la lutte contre le terrorisme. Le chèque a été remis au ministre de tutelle le 26 février dernier, par le patron des patrons, Apollinaire Compaoré.
C’est un acte qui était prévu par le nouveau président du Conseil national du patronat burkinabè (CNPB).
Tout comme le lancement du programme d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (PAFPA) le 22 février dernier. Financé à hauteur de plus de 3 milliards 7 millions par la coopération suisse, le Programme va se dérouler sur 4 ans dans 6 régions, à savoir: le Centre, le Centre-Ouest, le Centre-Sud, la Boucle du Mouhoun, les Hauts-Bassins et les Cascades. Le CNPB s’est engagé à faire profiter 8000 jeunes à travers 400 entreprises

Commentaires
Numéro d'édition: 288

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.