De Bonnes Sources

• Performant de la DGI : 101,68% de recouvrement en janvier 2019

La Direction générale des Impôts (DGI) du Burkina Faso a réalisé un taux de réalisation de 101,68% en janvier 2019. C’est la principale information qui ressort de la session de la revue mensuelle des performances des unités de recouvrement de la DGI, tenue le lundi 11 février 2019, au titre du mois de janvier 2019. En effet, sur une prévision de 84,099 milliards de FCFA, elle a recouvré 85,511 milliards de FCFA entre le 1er et le 31 janvier 2019. Pour le compte des budgets des collectivités, elle a mobilisé 1,592 milliard de FCFA sur les 2,186 milliards de FCFA prévus, soit un taux de réalisation de 72,84%.

• Prix anti-corruption: c’est parti
Le Réseau national de Lutte anti-corruption (REN-LAC) a lancé, officiellement, un prix dénommé Prix de la lutte anti-corruption (PLAC). Ce prix vise à encourager les journalistes de presse écrite, de presse en ligne et de radiodiffusion dans leur travail d’investigation et de dénonciation de la corruption dans notre pays. Le PLAC édition 2018 est ouvert aux journalistes travaillant dans les médias écrits, médias en ligne et radiodiffusions publics ou privés au Burkina Faso. Les dossiers d’inscription seront reçus du 12 février au 07 mars 2019 de 8h à 16 heures au siège du REN-LAC.

• Concours jeunes entrepreneurs: le Burkina Faso se prépare pour le Maroc

Le 15 février dernier, le Burkina a lancé sa sélection de jeunes entrepreneurs devant participer à la compétition africaine qui aura lieu au Maroc prochainement. La sélection nationale est l’œuvre d’Associations et Fondations de Jeunes Entrepreneurs du Burkina Faso dont West African Entrepreneurship and Innovation Foundation et LIEN. La compétition nationale des Projets de jeunes Entrepreneurs du  Burkina Faso doit retenir trois projets sur 16 prétendants pour competir au Maroc. La compétition est parrainé par trois ministres.

• Politiques de santé: la société civile du Burkina Faso, du Niger et de la Guinée s’implique
«Renforcement de l’implication de la société civile dans le suivi et la gouvernance des politiques de renforcement des systèmes de santé au Burkina Faso, en Guinée et au Niger». Tel est le projet chapoté par le Réseau d’accès aux médicaments essentiels (RAME). Son objectif général étant de contribuer à l’amélioration des performances de santé dans les trois pays du projet. Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, financé par BACKUP GIZ, pour une durée de 15 mois, le RAME a organisé du 11 au 15 février dernier à Ouagadougou, un atelier régional d’initiation et de consensus sur la coordination, la gestion et le suivi-évaluation du projet. L’Economiste du Faso a pris part à ce atelier, les détails dans nos prochaines éditions.
• International Business Bank inaugure son siège à Ouagadougou
C’est désormais chose faite. IB Bank, la banque internationale dirigée par Mahamoudou Bonkoungou, Monsieur Ebomaf, a inauguré son nouveau siège à Ouagadougou, sis au Boulevard Tansoaba, face au CCVA (Ouaga Inter).
C’était le 16 février dernier sous la présidence du Premier ministre, Joseph Marie Dabiré.

• Santé: sit in de médecins-boursiers
Vendredi dernier, des médecins pharmaciens et chirurgiens-dentistes en spécialisation et bénéficiant d’une bourse de l’Etat Burkinabè ont organisé un sit-in de protestation qui était prévu à l’hôpital Yalgado. Le motif de ce mouvement d’humeur, des retards dans le paiement des bourses qui détérioreraient leurs conditions d’apprentissage.
Ce sit-in est la conséquence selon eux des tentatives infructueuses de solutionner le problème avec l’autorité compétente.

Commentaires
Numéro d'édition: 286

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.