Il est attendu des journalistes issus des différentes Rédactions de contribuer à la qualité du débat public et au renforcement du citoyen en matière de bonne gouvernance économique. (Ph. Ministère de la Communication)

Bonne gouvernance économique et politique : La contribution des médias nationaux sollicitée

• L’UNALFA, CFI et UE lancent « Eco Médias »

• 60 journalistes à former en 3 ans

• 600 articles ou émissions attendus

Dans le cadre du lancement du projet Eco Médias, une soixantaine de journalistes issus des différentes Rédactions du Burkina Faso venue des quatre coins du pays, ont pris part du 28 au 30 janvier 2018 à Ouagadougou, au séminaire de lancement sur la thématique : « Renforcement des capacités d’analyse du citoyen : alimenter le débat public en matière de bonne gouvernance économique et de suivi des politiques publiques ». Les participants ont eu droit à des connaissances sur « Eléments clés d’analyse budgétaire» ; «la gouvernance face à l’épreuve des questions sociales»; «population et gouvernance, le processus sur la commande publique ». A ces 72 heures faites d’échanges-débats, les journalistes ont également bénéficié de partage d’expériences des structures telles que Social Watch (Bénin) et Labo Citoyenneté (Burkina Faso), sur leurs approches avec les médias dans le traitement des informations budgétaires et financières. Toujours dans le souci d’une meilleure appropriation des participants de la bonne gouvernance économique et politique, deux ateliers ont été initiés. Le premier a porté sur les finances publiques et contrôle citoyen : comment informer un plus grand nombre de citoyens ? Le second sur comment améliorer l’accès aux sources d’informations financières ? Les structures formatrices étaient Canal France International (CFI), CERAFP, REN-LAC ; l’ISSP. Il faut noter qu’avant le séminaire, la cérémonie de lancement du projet qui a eu lieu le 28 janvier 2019, a vu différentes personnalités défiler au parloir. Il s’agit du président de l’Union nationale de l’audiovisuel libre du Faso (UNALFA), porteur du projet Eco Médias, Charlemagne Abissi, du ministre de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou, du président de la délégation de l’Union européenne, Jean Lamy, et du président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Mathias Tankoano. Le directeur Afrique CFI a également fait le déplacement.
En rappel, le projet Eco Médias est piloté par l’UNALFA et CFI et cofinancé par l’UE et CFI. A terme, Eco Médias compte former une soixantaine de journalistes durant 3 ans, avec notamment, un appui à la Rédaction, l’investigation, la recherche et l’infographie. Au total, plus de 600 articles ou émissions seront produits par ces médias, y compris en langues nationales. Votre Journal participe à ce projet.

RD

Commentaires
Numéro d'édition: 284

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.