Source : Rapport Commission bancaire UEMOA Le classement des groupes bancaires de l’UEMOA prend en compte 5 valeurs. Ce sont les parts du réseau, de GAB, de comptes à la clientèle, d’emploi des effectifs. Dans ce tableau, nous vous présentons le classement selon la contribution de chaque groupe bancaire selon le résultat net global provisoire. Il en ressort une différence entre les deux classements. Selon le résultat net global provisoire, CBI, par exemple, vient après Oragroup, BNP Paribas, BSIC et la Banque du Mali.

UEMOA : Classement des principaux groupes bancaires

• Le Groupe Ecobank à la première place

• 7e au classement, le Groupe Coris Bank International

• Part de marché: le Burkina Faso 3e après la Côte d’Ivoire et le Sénégal

La commission bancaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a, dans son rapport annuel 2017, publié en fin 2018, le classement des principales banques de l’espace.
En première place figure le Groupe Ecobank, avec une part des actifs de 14%. La banque panafricaine demeure le groupe le plus important. Présent dans tous les pays de l’Union, le Groupe Ecobank détient 9,2% du réseau, 18,5% des GAB, 15,2% des comptes de la clientèle et emploie 10,2% des effectifs. Cette entité contribue à hauteur de 15,4% à la formation du résultat net global provisoire du système bancaire.
Constitué de 8 banques et présent dans sept pays de l’UEMOA, le Groupe Bank Of Africa (BOA) se positionne au deuxième rang avec 10,5% du total des bilans. Il concentre 10,8% des guichets, 9,8% des GAB, 16,7% des comptes bancaires de la clientèle, 9,1% des agents et réalise 15,1% du résultat net global provisoire. Le groupe Société Générale occupe la troisième place, avec une part des actifs de 9,8%. Présent dans 5 pays de l’UEMOA, il totalise 5,8% des guichets, 8,9% des GAB, 7,4% des comptes bancaires de la clientèle, emploie 9,5% des salariés et totalise 15,3% du résultat net global provisoire.
Avec 9,6% de part de marché et quatrième rang au classement des groupes bancaires, le Groupe Atlantic Business International (ABI) est présent dans tous les pays de l’Union, avec 8 filiales et une succursale. Il dispose de 8,2% du réseau, 7,4% des GAB, 7,5% des comptes de la clientèle et emploie 7,4% des salariés. Le groupe affiche 4,6% du résultat net global provisoire. A la cinquième place, avec un cumul de 7,7% des actifs, le Groupe Attijariwafa bank dispose de 6 filiales et 3 succursales. Il détient 12,3% du réseau, 7,9% des GAB, 9,2% des comptes de la clientèle et 9,7% des employés. Le groupe cumule 9,3% du résultat net global provisoire. Le Groupe NSIA Banque, avec 2 filiales et 3 succursales, occupe la sixième place et représente 5,5% du total des bilans de l’Union, 5,0% des guichets, 5,4% des GAB, 5,2% des comptes de la clientèle et 6,3% des salariés. Sa contribution au résultat provisoire d’ensemble est estimée à 5,4%.
Septième au classement des groupes bancaires, le Groupe Coris Bank International (CBI) cumule 5,3% des bilans de l’Union, totalise 2,7% des guichets de l’UEMOA, 2,2% des GAB, 3,4% des comptes de la clientèle, 2,8% des salariés et 2,6% du résultat net global provisoire.
Oragroup apparaît au huitième rang et possède 4,3% des actifs bancaires, 3,8% du réseau, 3,2% des GAB et 3,2% des comptes de la clientèle. Il emploie 4,3% des salariés et réalise 6,5% des résultats.
La part de marché du Groupe BNP Paribas ressort à 4,1% à fin décembre 2017.
Neuvième au classement avec 4 filiales, le groupe détient 3,7% des guichets, 4,8% des GAB, 3,4% des comptes de la clientèle, 5,1% des employés et 5,2% du résultat net global provisoire. Avec 7 unités, le Groupe BSIC contribue pour 2,9% du total des actifs, 4,0% du réseau, 4,0% des GAB, 2,1% des comptes de la clientèle, 4,5% des salariés et 4,0% du résultat net global provisoire.
Il occupe le dixième rang au classement des groupes bancaires dans l’UEMOA. United Bank for Africa (UBA), avec sa onzième place, concentre 2,8% du total des actifs de l’Union, couvre 2,7% du réseau, 3,4% des GAB, 3,6% des comptes de la clientèle et 3,1% de l’effectif total des employés du secteur. Il réalise 1,9% du résultat net global provisoire.
Le Groupe Banque de Développement du Mali (BDM), fermant la liste des groupes détenant chacun au moins 2% des actifs du système bancaire, avec quatre (4) banques, cumule 2,6% des actifs bancaires de l’Union. Il dispose de 5,7% des guichets, 3,0% des GAB, 1,7% des comptes de la clientèle, 2,3% des salariés et 3,9% du résultat net global provisoire.

ESS


Part des marchés bancaires: le Burkina 3e

A fin 2017, les établissements de crédit de l’UEMOA affichent un total de bilan de 35.525,6 milliards, en hausse de 9,1% par rapport à 2016. Les parts de marché se présentent comme suit: en Côte d’Ivoire (31,2%), au Sénégal (19,1%), au Burkina (14,7%), au Mali (12,7%), au Bénin (9,8%), au Togo (7,4%), au Niger (4,4%) et en Guinée-Bissau (0,7%).
Le nombre d’agences s’est accru de 62 nouvelles unités en 2017, soit 2,4% pour se fixer à 2 594. Les progressions sont comprises entre un guichet au Niger et 69 au Sénégal. Le nombre de GAB a augmenté de 202 unités, soit 6,7% pour s’établir à 3 217. Les emplois créés par le secteur bancaire ont progressé, en variation annuelle de 1.435 postes (+5,4%) pour atteindre 28 254 au 31 décembre 2017, en liaison avec l’expansion du réseau bancaire et du démarrage des activités de nouveaux établissements. L’effectif du personnel «cadres» représente 41,3% de ces emplois, contre 39,3% un an plus tôt. Le nombre de comptes de la clientèle a également enregistré une hausse de 11,3% pour s’établir à 11 491 836 à fin 2017. Les comptes de particuliers ont crû de 11,7% et ceux détenus par les personnes morales de 5,9%. Au 31 décembre 2017, le système bancaire comprend 66 banques internationales, 54 banques sous-régionales, 3 banques mutualistes et 15 établissements financiers à caractère bancaire.


Classement des groupes de «moindre envergure»

18 autres groupes de moindre envergure, détenant moins de 2% des actifs chacun, font également partie du paysage bancaire. Il s’agit, par ordre d’importance, de :
– BGFIBANK (3 établissements, avec 1,7% de part de marché) ;
– Tamweel Africa Holding (2 établissements ; 1,1%) ;
– Libyan Foreign Bank (4 établissements ; 0,9%) ;
– Ridge Bank Group (1 établissement ; 0,9%) ;
– Citigroup (2 établissements ; 0,7%) ;
– Banque de Dakar (2 établissements ; 0,6%) ;
– Standard Chartered Bank (1 établissement ; 0,5%) ;
– Banque pour le Commerce et l’Industrie (2 établissements ; 0,5%) ;
– TLG Finance (4 établissements ; 0,3%) ;
– Afriland First Group (2 établissements ; 0,2%) ;
– Crédit Libanais (1 établissement ; 0,2%) ;
– SUNU (1 établissement ; 0,1%) ;
– Guaranty Trust Bank (1 établissement ; 0,1%) ;
– African Guaranted Fund (1 établissement ; 0,1%) ;
– First Bank of Nigeria (1 établissement ; 0,1%) ;
– Atlantic International (1 établissement ; 0,1%) ;
– Standard Bank (1 établissement ; 0,1%) ;
– COFIPA (1 établissement ; 0,1%).

Commentaires
Numéro d'édition: 282

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.