Faire du partage équitable des bénéfices des ressources minérales une réalité

• Présentation des résultats d’une étude réalisée par TENFOREST

• Des propositions d’actions pour aider les populations

Quels sont les droits des communautés face aux projets extractifs ?
Le Burkina Faso est devenu un pays minier. Les ressources extractives et minérales sont considérables et leurs retombées ne profitent pas toujours de manière équitable à toute la population. De plus, l’exploitation de ces ressources entraîne un relogement des populations.
Comment s’assurer du partage équitable des bénéfices miniers ?
C’est dans l’objectif de répondre à ces différentes préoccupations que l’organisation TENFOREST a animé une conférence de presse le 15 décembre 2018 à Ouagadougou.
Une rencontre qui a permis à l’OSC de présenter les résultats d’une étude portant sur l’analyse des droits des communautés face aux projets extractifs dans les pays comme le Burkina, le Mali, le Sénégal et la Guinée.
Selon le président de TENFOREST, Alain Traoré, «l’option des politiques et textes attractifs pour les investisseurs au Burkina Faso expose le pays à des risques de fragilisation de la survie ses communautés rurales dont le destin est lié à l’exploitation des ressources naturelles de leurs espaces». Il ressort de cette étude que le nouveau Code minier permet d’améliorer la transparence dans le secteur minier, d’améliorer le niveau de contribution du secteur minier au développement socioéconomique du pays et la création de divers fonds tels que les fonds de développement local, de réhabilitation de l’environnement. Cependant, insiste-t-il, «malgré ces initiatives et actions engagées par les acteurs miniers, les bénéfices de l’exploitation des ressources ne profitent pas aux communautés à la hauteur de leurs souhaits». Par ailleurs, leurs droits de tenures ne sont pas respectés.
L’étude réalisée par TENFOREST a mis à nu la précarité des droits fonciers des communautés locales face aux projets miniers et la faible implication de ces communautés au processus d’attribution des terres minières. Le faible encadrement des indemnisations et conditions de relocalisation des populations affectées; la faible prise en compte des droits humains et du genre; la faiblesse de la contribution des entreprises d’extractions minières au développement local.

Rachide OUEDRAOGO (Stagiaire)


 

TENFOREST en bref

La plateforme des champions de tenures foncières et forestières (TENFOREST) a été créée en juillet 2011. C’est un réseau qui regroupe des ONG et associations de droits burkinabè ayant des expériences confirmées sur les questions de genre, changement climatique, droit de tenure foncière et forestière. TENFOREST a pour partenaire RRI (Right and Ressources Initiative) basé à Washington. Ses objectifs sont, entre autres,
-le renforcement des dispositifs législatifs
-l’amélioration de la contribution au développement local
-l’accès à la justice et au renforcement des capacités des communautés et OSC locales
-l’amélioration du dialogue entre secteur privé et communautés locales
-améliorer le suivi des politiques, programmes et projet miniers.

Commentaires
Numéro d'édition: 279

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.