Joseph Rouamba, Président de la Délégation Consulaire Régionale (D.C. R) du Centre-sud de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso. (DR)

Délégation consulaire régionale «Renforcer les capacités de production des PME», dixit Joseph Rouamba, président

Quelle est la vie des entreprises dans la région du Centre-sud et quelles difficultés particulières rencontrent les patrons dans cette zone du pays. A l’occasion de la fête nationale du 11 décembre qui se déroule cette année à Manga, L’Economiste du Faso a tendu son micro à Joseph Rouamba, Président de la Délégation Consulaire Régionale (D.C. R) du Centre-sud de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso. C’est un acteur économique de la région du Centre-sud. Il est le promoteur des établissements ROUAMBA Joseph et Frères (E.R.J. F); établissements spécialisés dans l’importation et dans la distribution de produits agro-alimentaires et de matériaux de construction et qui emploient plus de 100 personnes (permanents et temporaires confondus). Avec lui, l’Economiste du Faso va à la découverte de la chambre consulaire et des préoccupations de ses membres.

L’Economiste du Faso: Quelles sont les principales activités de la D CR au profit des membres:
Joseph Rouamba, Président de la Délégation Consulaire Régionale (D.C. R) du Centre-sud de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso: Hormis nos activités d’animation consulaire (réunions de bureaux et Assemblées Consulaires régionales), nous avons des activités permanentes liées à la formation, à la sensibilisation et à l’information:
Il y a la participation aux rencontres régionales afin de pouvoir donner éventuellement le point de vue des milieux d’affaires et d’échanger sur des questions qui intéressent le monde des affaires. En effet, la Délégation Consulaire Régionale du Centre-sud est la voix du monde des affaires auprès des pouvoirs publics au niveau régional.
Nous organisons des sessions de sensibilisations sur des thèmes d’actualités au profit des acteurs économiques de la région. (Les réformes fiscales; les nouvelles réglementations en matière de commerce; de consommation; de concurrence; le rôle et les missions de la chambre de commerce; le civisme fiscal; les fonds d’appui au secteur du commerce etc.). A nos ressortissants, nous proposons des formations sur des thématiques à titre de renforcement de capacités (des sessions GERME: Gérer mieux votre entreprise; formation sur les marchés publics; l’accueil et l’hygiène dans les hôtels et restaurants et toutes autres formations de nature à apporter de la valeur ajoutée aux activités des acteurs économiques de la région. Nous sommes également sur le terrain où nous faisons de l’appui-conseils aux entreprises ainsi que de l’accompagnement de proximité à travers des visites d’entreprises.
Ces visites sont des occasions pour nous de recueillir les préoccupations des entreprises afin de mieux orienter nos choix et décisions pour un meilleur accompagnement des entreprises et partant pour la redynamisation du secteur privé local. La DCR, c’est aussi la collecte et la diffusion d’informations économiques ainsi que l’identification d’opportunités d’affaires dans la région.
Nous œuvrons également dans la formalisation d’entreprises et la délivrance d’actes de construire à travers le centre de formalités des entreprises (CEFORE) et le centre de facilitation des actes de construire(CEFAC).
Les activités de la DCR sont vraiment multiples car l’objectif est d’accompagner au mieux les acteurs du secteur privé dans leur quête de développement. C’est dans cette dynamique que nous avons mis en place récemment un Cadre de concertation des associations du monde des affaires (CAMA). C’est un cadre qui regroupe la quasi-totalité des associations professionnelles de la région.

Quels sont les principaux secteurs d’activités de la région? Quelle est la plus importante à vos yeux ?
Les statistiques montrent que le centre-sud est une région agricole où l’on pratique aussi bien des cultures vivrières que des cultures de rente telles que le coton ; les légumineuses etc. Au moins 80% de la population du Centre-sud pratique l’agriculture. L’Elevage est aussi bien développé dans la région.
Et comme nous parlons d’économie, on note l’existence de mini-laiteries et d’abattoirs qui accompagnent ce secteur.
Il faut noter que le commerce et l’artisanat ne sont pas en reste.
Le commerce occupe une place importante dans l’économie de la région et est caractérisé par des échanges peu structurés ayant pour cadre les nombreux marchés et yars. S’agissant de l’artisanat, vous n’êtes pas sans savoir que beaucoup de productions artisanales existent dans la région du Centre-sud comme la poterie de pawamtoré; les multiples centres de tissage de pagnes traditionnels; la vannerie de saponé qui est une fierté nationale.
Nous ne pouvons pas manquer de parler du secteur du tourisme et de l’hôtellerie malgré les nombreuses difficultés auxquelles le secteur reste confronté.
De nombreux sites touristiques sont à l’actif de la région et les plus attractifs sont le Parc national Kaboré Tambi (PNKT); le pic du Nahouri; le baobab sacré de Bindé etc.

Avez-vous été associé aux réalisations des infrastructures du 11 décembre ?
Pas moi-même personnellement mais certains de nos ressortissants évoluant dans le domaine du B.T.P. Il faut dire que nous avons pu obtenir pour nos ressortissants la réalisation d’infrastructures même si ce sont des infrastructures de moindre envergure telles que les clôtures de certaines écoles dans la ville de Manga.

Quelles sont les préoccupations essentielles des membres consulaires de la région?
Redynamiser le tissu économique par l’implantation d’unités économiques dans la région ;
Travailler à mettre en place des services structurants et renforcer les capacités de production des Petites et moyennes entreprises de la région.

Propos recueillis pas FW


Composition de la Délégation consulaire régionale du Centre-sud

L’Assemblée consulaire régionale du centre-sud compte six membres dont quatre élus consulaires et deux délégués régionaux.
M. Rouamba Joseph: président ;
M. Rouamba Idrissa: Vice-président ;
M. Tangongosse S.J.M Yamine: secrétaire ;
Mme Bouda Béatrice: membre ;
M. Ouédraogo Ousmane: délégué régional ;
M. Zangré Albert: délégué régional.

Commentaires
Numéro d'édition: 277

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.