Sécurité routière : L’Economiste du Faso s’engage

• En partenariat avec CFAO Motors

• Lancement de l’opération «Je porte mon casque»

• Les lycéens comme cible

Le directeur général de CFAO Motors et le directeur de publication de L’Economiste du Faso ont procédé, le 23 octobre dernier, à la signature de la charte du projet «Je porte mon casque (JPMC)».
A l’initiative de CFAO Motors, ce projet est une campagne de sensibilisation sur la sécurité routière à l’intention des jeunes élèves des lycées et collèges. Cette opération est motivée par la recrudescence des accidents impliquant des motocyclistes de plus en plus jeunes ; et les chiffres sont alarmants: «Les accidents de la route constituent l’une des principales causes de mortalité et d’invalidité au Burkina Faso.
Selon les chiffres de l’OMS, en 2013, le taux de mortalité au Burkina Faso était supérieur à la moyenne de l’Afrique, avec 5.072 morts par an ; soit 13 personnes par jour. A Ouagadougou, 9/10 accidents de la circulation concernent les deux roues et au moins 6/10 des victimes ont entre 15 et 35 ans, en majorité des élevés et étudiants (DGP N et BNSP)».


Il a été également observé que certains jeunes ont des casques, mais ne les portent pas. Un des objectifs de la campagne est de porter effectivement le casque lorsqu’on est en circulation. Avec le responsable du journal, les entretiens ont porté sur la qualité des casques dont certains ne sont pas adaptés au climat ou ne sont pas résistants aux chocs.
Toute chose qui en limite le port. Le représentant de la CFAO a précisé que, normalement, toute moto devrait être vendue avec un casque. Des casques certifiés en termes de confort et de sécurité sont prévues pour la campagne qui débute. Une dizaine d’entreprises de la place est partante pour cette opération qui dure un mois. Elle consistera à sensibiliser les employés, en interne, dans un premier temps, et de faire une campagne ciblée dans un établissement de la capitale par les employés du journal.
L’objectif de cette campagne est de donner les informations justes et utiles aux élèves sur les risques qu’ils encourent en cas d’accident sans casque. Le journal jouera également sa partition dans la campagne de sensibilisation à travers ses supports. CFAO s’occupe de l’appui technique et de l’encadrement du staff de L’Economiste Faso en cas de besoin. Pour accompagner l’opération, il est prévu l’acquisition de casques certifiés à des prix abordables afin de permettre à chaque parent de doter sa progéniture de cet équipement obligatoire en conduite de motocycle.

JB

Commentaires

Numéro d'édition: 271