Le plan de développement de la relève est un projet très ambitieux, accueilli avec beaucoup de fierté et d’optimisme par les compétences locales. (DR)

Plan de développement de la relève : La Mine d’Essakane prépare les Burkinabè

• Plus grand employeur du pays

• 115 postes d’expatriés à combler

• 108 compétences burkinabè aptes à les remplacer

La mine d’or Essakane est le plus grand projet minier et le plus grand investissement privé à l’heure actuelle au Burkina Faso.
La mine emploie directement environ 2.300 travailleurs dont 96% de Burkinabè. Sur l’ensemble du personnel, on compte 11% de femmes. Parmi les employés nationaux, près de 40 % proviennent de la région du Sahel. De plus, chaque mois, environ 100 journaliers sont recrutés dans les villages voisins. La contribution de la mine d’Essakane dans le développement régional se fait aussi à travers ses prestataires. Ils ont créé environ 500 emplois indirects dans la région du Sahel. Depuis 2012, un Plan de développement de la relève (PDR) s’est mis en place afin de former les employés burkinabè. Ils bénéficient d’un accompagnement dans la gestion de leurs carrières pour permettre à l’entreprise de les préparer à remplacer l’effectif des expatriés. Concrètement, le plan de développement de la relève est un programme visant le transfert de connaissances des employés expatriés aux employés nationaux à haut potentiel, afin de leur permettre d’occuper des postes clés au sein de la mine d’Essakane. À la fin de 2017, plus de 90 employés avaient terminé ou étaient en formation dans le programme. Environ 20 employés de plus s’ajouteront en 2018 et débuteront le processus. Il y a environ 115 postes d’expatriés à combler et, lorsque ces employés auront complété le programme du plan de développement de la relève, l’objectif est que plus de 70 % des postes d’expatriés soient occupés par des Burkinabè. D’ici à la fin 2020, la mine a pour ambition de se doter d’une équipe de gestion essentiellement burkinabè. Mais, comment se déroule le processus ? Suite à l’identification des postes à nationaliser, les candidats à haut potentiel sont soumis à des tests psychométriques et élaborent ensuite leurs plans de développement individuel.
Les employés sélectionnés sont coacher, former, évaluer, observer… La prise de décision de qualité, le leadership, la communication efficace, le développement des compétences des employés sont, entre autres, des modules conçus pour la nationalisation des postes.
La marque IAMGOLD ‘’Pouvoir d’agir, performance extraordinaire’’ a inculqué une culture de travail en responsabilisant davantage les employés. Le plan de développement de la relève est un projet d’envergure et très ambitieux, accueilli avec beaucoup de fierté et d’optimisme par les compétences locales.

J B


Déficit d’une expertise nationale

L’initiative de la mine se justifie par le fait que dans la gestion des mines au Burkina, il existe un déficit d’expertise nationale. Il s’agit donc de parfaire les connaissances des nationaux qui occupent déjà des postes à haut niveau permettra et, à termes, remplacer les expatriés par des nationaux aux postes de gestion.

Commentaires

Numéro d'édition: 271