Patronat: Appolinaire Compaoré couronné

• Le fruit du consensus

• Place maintenant à l’action !

Le patronat burkinabè a un nouveau capitaine. A l’issue de l’assemblée générale ordinaire du 25 octobre 2018, Appolinaire Compaoré a été adoubé par ses pairs pour diriger le Conseil national du patronat burkinabè (CNPB). Seul candidat à la succession du regretté Birahima Nacoulima, le fondateur de Wend Kuni Bank International (WBI) a finalement rallier les différentes organisations membres à sa cause. Toute chose qui n’était pas évidente au départ. Il avait en face de lui un prétendant sérieux en la personne d’Elie Ouédraogo, patron de Semafo. Un duel qui s’annonçait épique, mais qui faisait courir un gros risque de division à la communauté des patrons. Celle-ci s’était à peine remise de la campagne électorale pour le contrôle de la présidence de la Chambre de commerce. Apollinaire Compaoré, alors candidat, avait été battu à l’issue du scrutin consulaire. Sa candidature pour le contrôle du CNPB avait alors une forte charge de revanche, et il a fallu un grand travail de lobbying pour en arriver là aujourd’hui. Les mêmes acteurs qui se sont affrontés pour le contrôle de la Chambres de commerce se retrouveraient encore face-à-face au CNPB. D’où très tôt l’idée d’éviter une nouvelle campagne électorale aux conséquences incertaines. La période de relecture des textes du patronat s’est finalement imposée à tous les acteurs comme un moyen de ratisser large afin de n’exclure personne, car s’ils restaient en l’état, les textes ne permettraient pas un vote inclusif . Les nouveaux textes ont été adoptés le 12 juillet 2018. Dans la foulée, la campagne a été ouverte, avec le dépôt des candidatures. A la clôture, Elie Ouédraogo n’a pas fait acte de candidature, laissant ainsi un boulevard au patron de Télécel Burkina et de WBI. Sa candidature, parrainée par le Conseil interprofessionnel des entreprises du Burkina Faso (CIDEF), est donc le fruit d’un consensus. Il se retrouve donc à la tête d’un bureau de 35 membres où on dénombre les principaux grands patrons du pays. Le défi pour lui est de donner une nouvelle dynamique à la faitière et d’en faire à terme un offreur de services aux entreprises.

FW


Bio express

Appolinaire T. Compaoré ; celui qui succède à Feu Birahima Nacoulma, est né en 1953. Autodidacte, il a démarré son activité principale en 1973 comme importateur et distributeur de motos, puis s’est diversifié progressivement dans la distribution de tabac, les transports, les stations-service et les services financiers. Il est actif dans le secteur de l’assurance et des banques avec les sociétés UAB, SONAR, Wend Kuni Bank International. Il a investi significativement dans le secteur des télécoms avec la société TELECEL FASO et a des parts dans MTN Côte d’Ivoire (Source : CNPB).

Commentaires

Numéro d'édition: 271