De Bonnes Sources – Coris Bank International dépose ses valises en Niger.

• Banques : Coris s’étend –
Coris Bank International dépose ses bagages au Niger. C’est une information de notre confrère Confidentiel Afrique. Le banquier burkinabè a reçu son agrément à l’issue de la dernière session de la commission bancaire de la BCEAO qui s’est tenue à Abidjan. Avec Coris Bank International Niger, la banque de l’homme d’affaires Idrissa Nassa continue de tisser sa toile au sein de l’espace UEMOA. Il ne lui reste plus que la Guinée-Bissau pour couvrir toute la sous-région. Cette seconde tentative d’installation s’est avérée bonne. La première avait consisté en une prise de participations au sein de la BIA, que la holding a vendue à l’Etat nigérien.

• Gouvernance des ressources naturelles:

la société civile d’Afrique francophone renforce ses capacités
Dakar (Sénégal) a abrité du 24 au 26 octobre 2018 un atelier de consultation et de formation pour les organisations de la société civile d’Afrique francophone. Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la série de formations, de consultations et de renforcement des capacités des organisations de la société civile impliquées dans la gouvernance des ressources naturelles et dans la mise en œuvre de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). L’activité est soutenue par le Fonds fiduciaire EGPS, sur initiative et coordination de la Banque mondiale. L’atelier vise à renforcer les capacités de la société civile et à favoriser la création d’un cadre leur permettant de recevoir du matériel pédagogique, d’élaborer des stratégies, d’échanger sur les meilleures pratiques, connaissances et moyens d’accroître leurs capacités techniques. La finalité est de renforcer leur engagement et leur participation à tous les aspects relatifs à la gestion des ressources extractives tels que les questions de politique économique et financière, sociales et de genre, ainsi que les impacts sur l’environnement et la communauté. Y ont participé également des journalistes et des membres de la société civile active sur les questions communautaires, de genre et des autres impacts des activités pétrolières et minières.

• Réformes Fonction publique: du nouveau

Dans notre édition du 22 octobre, L’Economiste du Faso annonçait l’introduction imminente de la loi organique sur la Fonction publique au cours de la session des lois en cours à l’Assemblée. Celle-ci devait matérialiser les recommandations issues du forum sur la mise à plat des salaires dans la fonction publique. Il nous revient de bonnes sources que ce dispositif sera finalement introduit à l’Assemblée nationale lors de sa session extraordinaire. Un problème de délai se pose au gouvernement qui avait jusqu’à la semaine dernière pour le faire. Mais, on apprend surtout que c’est le format du projet qui pose problème. Cela laisse un peu de temps au gouvernement pour peaufiner le dossier.

• Autoroute de contournement de Ouaga: lancement des travaux
C’est parti ! Les travaux de construction et de bitumage de l’autoroute de contournement de la ville de Ouagadougou seront lancés cette semaine. Ce sera le 30 octobre à Gampela sur la RN4. Longue de 125 km, elle ralliera Loumbila, en passant par Koubri, Saponé, Tanghin-Dassouri, Pabré, et sera réalisé en 2 fois 2 voies. D’un coût global de 181 milliards de FCFA, le projet sera exécuté par le groupe EBOMAF ; en mode PPP ; pour une durée de trente-six mois. La cérémonie de lancement est placée sous le patronage du président du Faso. Cette autoroute de contournement vient suppléer la Circulaire devenue obsolète du fait de l’urbanisation galopante de la capitale.

Commentaires
Numéro d'édition: 271

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.