Budgétisation sensible au genre : 6 ministères concernés en 2019

• Une sensibilité au genre et aux droits des enfants

• Une orientation du président du Faso

Les budgets 2017 et 2018 ont été élaborés et exécutés suivant l’approche programme. Celui de 2019 en préparation sera le 3e budget-programme pour le Burkina Faso. Cette nouvelle réforme nécessite une organisation institutionnelle des ministères et institutions pour s’adapter à cette approche programme.
Dans la circulaire budgétaire 2009 adressée aux membres du gouvernement et aux présidents d’institutions, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a précisé que: «La responsabilité des différents acteurs implique que les objectifs, les résultats attendus, les indicateurs de performance et les coûts des ressources nécessaires à l’atteinte des résultats soient bien déterminés».
A propos des indicateurs, Roch Marc Kaboré précise que «des dispositions doivent être prises pour l’établissement des situations justes de référence et la définition de cibles réalistes et réalisables pour les 3 prochaines années, tenant compte des inégalités de genre et des droits des enfants». Le Burkina Faso s’est engagé dans le cadre de la promotion du genre et des droits de l’enfant à une budgétisation sensible au genre et aux droits des enfants, rappelle le président du Faso.
Pour l’année 2019, il sera procédé à une phase pilote de budgétisation sensible au genre et aux droits des enfants pour 6 ministères que sont: le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, le ministère de l’Eau et de l’Assainissement, le ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques et le ministère de la Santé.
Selon la circulaire budgétaire 2009: «Ces ministères devront prendre les dispositions pour rendre leurs budgets 2019 sensibles au genre et aux droits des enfants par des programmes ou des actions/activités, ainsi que des indicateurs pour permettre de suivre leurs performances en la matière dans leurs PAP.
Un accompagnement technique de ces ministères sera fait par le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement et le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, ainsi qu’une assistance technique des partenaires au développement». Toutefois, ces informations doivent être saisies dans le circuit informatisé de la dépense.
En rappel, le document de la politique nationale genre du Burkina Faso adopté en octobre 2009 a défini des axes stratégiques dont la promotion de l’institutionnalisation du genre par son intégration dans les systèmes de planification, de budgétisation et de mise en œuvre des politiques à tous les niveaux, la promotion des droits et opportunités égaux pour les femmes et les hommes en matière d’accès et de contrôle des ressources et de partage équitable des revenus, l’amélioration de l’égal accès des hommes et des femmes aux sphères de décision, etc.

Elie KABORE

Commentaires
Numéro d'édition: 266

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.