Site minier d’Essakane: L’or profite autant à la société minière qu’aux riverains 

• 310 milliards FCFA versés au trésor public

• Des infrastructures socio-éducatives et sanitaires pour les communautés locales

• 3,2 milliards de FCFA de marchés passés dans la région du Sahel en 2017

Quel bilan peut-on faire de la contribution du site minier d’Essakane SA au développement national et local, 8 ans après son entrée en production ? Depuis 2010, la mine a extrait plus de 3 millions onces d’or. En 2017, la production était de 431.896 onces contre 419.166 onces en 2016. Pour en arriver là, Essakane SA a réalisé un investissement total de 408 milliards de FCFA dont 228 milliards de FCFA pour la construction de la mine et 180 milliards de FCFA pour les travaux d’expansion en 2013. La construction de la mine a été accompagnée de la conduite de 2 plans d’actions de réinstallation, et environ 19 milliards de FCFA ont été investis dans la réinstallation et le dédommagement des communautés. Essakane SA a procuré des ressources importantes à l’Etat du Burkina Faso. Sur la période 2010-2017, elle a versé au trésor public près de 310 milliards de FCFA sous forme de redevances, de royalties, d’impôts et taxes. En outre, la mine s’approvisionne pour plus de 100 milliards de FCFA par an auprès de 500 fournisseurs de biens et services installés au Burkina Faso. Ceux-ci, à leur tour, paient des impôts et des taxes à l’Etat. La société minière persévère dans ses efforts au profit du développement local et communautaire. Au niveau des emplois, Essakane SA emploie directement plus de 2.200 personnes dont 96% de nationaux. 38% de cet effectif sont originaires de la région du Sahel. Elle s’investit aussi dans la formation professionnelle des jeunes de la région du Sahel dans les domaines professionnels de la mine afin de faciliter leur insertion en son sein et dans la vie économique. Plus de 500 emplois sont indirectement créés dans la région par des entrepreneurs locaux qui bénéficient des marchés de la mine. Pour les achats locaux, la politique de la mine s’accompagne par un appui à l’entrepreneuriat local. De 1,623 milliard de FCFA en 2014, les achats locaux effectués dans la région du Sahel ont atteint près de 2,717 milliards de FCFA en 2016 et 3,2 milliards de FCFA en 2017. Depuis 2012, près de 14 milliards de FCFA ont été injectés directement dans l’économie locale. La mine a entrepris d’importantes infrastructures socio-éducatives et sanitaires pour les communautés locales. Elle a participé, entre autres, à la construction de 8 écoles primaires et d’un collège d’enseignement général à Essakane, ainsi qu’à celle de 17 cantines scolaires. 7 bosquets scolaires d’une superficie totale de 4,49 ha ont été implantés. Elle octroie 2 bourses d’excellence d’une valeur d’environ 11 millions de FCFA par an aux jeunes bacheliers pour poursuivre leurs études au Canada. L’aménagement de périmètres maraîchers et la réhabilitation de pâturages pour les producteurs est un succès. Le programme de soutien à l’agriculture et à l’élevage d’Essakane SA se concentre principalement sur l’appui aux 4 jardins maraichers d’une superficie de 21 hectares. 600 femmes des communautés locales améliorent leurs revenus  et l’état nutritionnel de leurs familles grâce au développement d’une activité maraîchère. Le programme concerne aussi la mise en place de périmètres rizicoles, l’appui à la production du sésame et de nébié, la construction de 2 plateformes multifonctionnelles et de 2 biodigesteurs. Dans le domaine de la santé, IAMGOLD Essakane SA intervient à travers les programmes de sensibilisation contre le paludisme, le VIH/SIDA, la tuberculose et la malnutrition. La mine a électrifié le village d’Essakane Site, en partenariat avec la SONABEL, à un coût de 360 millions de FCFA.
Depuis 2016, plus de 15.000 habitants du village ont accès à l’électricité. Au plan environnemental, Essakane SA a réalisé 92 hectares de plantations protégées de la prédation animale par du grillage. Plus de 200.000 arbres ont déjà été ainsi plantés. Dans le domaine de la gestion de la biodiversité et de la réhabilitation, 80.510 arbres ont été produits en pépinières entre 2011 et 2017. En réponse à la rareté de l’eau dans le Sahel, la mine a implanté une soixantaine de forages d’eau potable et des systèmes d’adduction d’eau dans les villages riverains. En partenariat avec le gouvernement du Canada et la Fondation One Drop, elle a décidé de financer le projet «Eau et croissance économique durable au Sahel » d’un montant global d’environ 7,4 milliards de FCFA, et dont la phase 1 s’étend sur la période 2015-2019.

 


Un aperçu des activités génératrices de revenus

En 2016, la mine d’Essakane a mis en place un «Fonds Fer» alimenté par la vente aux enchères de la ferraille de sa déchèterie. Les recettes issues de la vente de cette ferraille ont servi à financer des projets de développement au profit des communautés originaires de la zone d’impact direct de la mine. En 2016, 32 projets ont été financés grâce à ce fonds. Pour l’année 2017, ce sont 48 projets qui ont reçu un financement de 44,658 millions de FCFA. En plus ce de programme, la mine octroie des micro-crédits aux couches les plus défavorisées, notamment aux femmes, pour la mise en place micro-projets. Ainsi, de 2015 à 2017, près de 310 bénéficiaires ont accédé à ce fonds pour un montant de 28,160 millions de FCFA.

JB

Commentaires
Numéro d'édition: 263

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.