Finances-Bourse

Glossaire de l’économie

Les matières premières
Le platine
L’offre
Métal rare, le platine n’est présent que dans des zones très restreintes de la planète. Près de 90% de la production mondiale se concentrent sur deux pays : l’Afrique du Sud et la Russie. L’Afrique du Sud assure les trois quarts de l’offre mondiale. Dans ces conditions, une baisse de l’activité en Afrique du Sud (comme c’est arrivé en 2008) impacte sévèrement l’offre mondiale, dont le volume est très faible. Seulement 6,4 millions d’onces ont été extraites dans le monde en 2011, soit environ 200 tonnes, ou 13 fois moins que l’or. Pour extraire une once de platine, 7 à 12 tonnes de minerai doivent être traitées. Outre la production minière, une partie de l’offre provient du recyclage des pots catalytiques.
La demande
L’industrie automobile absorbait environ 38% de la production de platine pour la fabrication de pots catalytiques de véhicules diesel en 2011. L’Europe, où la part du diesel est la plus importante, domine le marché. Autre grand débouché: la joaillerie. Les bijoux en platine sont particulièrement appréciés en Chine, qui représente les deux tiers de la demande de ce secteur. Le platine sert également dans les industries électriques, électroniques et chimiques. Enfin, sa rareté en fait un outil d’investissement apprécié.
L’évolution
Les achats de bijoux en platine, très sensibles aux prix, sont restés stables en 2011, après plusieurs années d’augmentation dues à la chute des cours. L’Inde, bien qu’elle privilégie encore largement l’or, connaît une augmentation rapide de sa consommation de platine pour la joaillerie. La demande de platine comme outil d’investissement, en progression constante lors des années précédentes, a fortement reculé en 2011 (-24%), concurrencé par l’or jugé plus sûr. Depuis la reprise de l’économie mondiale en 2009, les cours à Londres ont été orientés à la hausse. Ils ont atteint un sommet à 1.913 Dollars l’once en août 2011, avant de redescendre autour de 1.600 Dollars.


Sanctions des USA contre la Chine: Les prix des métaux industriels chutent

Les premières sanctions commerciales des Etats-Unis contre la Chine sont entrées en vigueur. Conséquence : les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont reculé la semaine dernière. Ainsi, le cuivre, l’aluminium, le plomb, l’étain, le nickel et le zinc se sont tous inscrits en baisse. Si aucun métal n’est directement visé par les taxes douanières qu’ont mises en place les Etats-Unis et la Chine, l’escalade de mesures protectionnistes fait craindre un ralentissement de la croissance mondiale ; et donc de la demande de métaux industriels. Pour les spécialistes de Goldman Sachs, «les craintes de guerre commerciale sont bien trop élevées». Ils estiment d’ailleurs que la demande devrait rester robuste et que la production pourrait en revanche être perturbée pour plusieurs métaux. «Le seul bien qui va être affecté par les sanctions du 6 juillet et qui ne peut pas trouver d›autre port de livraison, c›est le soja», ont-ils développé. Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s’échangeait à 6.299 Dollars vendredi à 12h55 GMT, contre 6.630 Dollars le 6 juillet dernier à 14h45 GMT. L’aluminium valait 2.079,50 Dollars la tonne, contre 2.146 Dollars. Le plomb valait 2.325 Dollars la tonne, contre 2.431 Dollars. L’étain valait 19.335 Dollars la tonne, contre 19.775 Dollars. Le nickel valait 13.965 Dollars la tonne, contre 14.945 Dollars. Le zinc valait 2.735 Dollars la tonne, contre 2.886,50 Dollars.

Commentaires
Numéro d'édition: 261

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.