De Bonnes Sources

• Chèques impayés : 36,131 milliards de FCFA à recouvrer
• Mouvement de cadres: ça bouge dans les assurances !

• Roxgold Sanu entame son extension
Le gouvernement burkinabè vient d’autoriser l’extension du périmètre géographique du permis d’exploitation industrielle de grande mine d’or de la société Roxgold Sanu SA. Située dans la commune de Bagassi, province des Balé, région de la Boucle du Mouhoun, Roxgold Sanu SA est en production depuis 2016. Cette extension de la limite du permis couvre une superficie totale de 7,2 km2 et nécessitera un investissement de 16 milliards de FCFA pour l’extension de l’usine et de la mine souterraine. La production attendue suite à cette extension est de 5,2 tonnes. Le projet d’extension permettra de générer au profit du budget de l’Etat des recettes additionnelles d’un montant de 24,890 milliards de FCFA. Le revenu additionnel pour la commune de Bagassi est de 50 millions de FCFA par an.

• Chèques impayés : 36,131 milliards de FCFA à recouvrer
A la date du 31 janvier 2017, les chèques impayés émis à l’endroit de l’Etat burkinabè représenteraient un montant de 36,131 milliards de FCFA. Ayant constaté que l’Agence judiciaire du trésor chargée du recouvrement de ces chèques impayés rencontre des difficultés liées à l’inaccessibilité des débiteurs et à l’insuffisance de textes en la matière, le gouvernement a décidé de la «création d’une Commission de recouvrement des chèques impayés», le lundi 18 juin 2018. Pour le gouvernement : «La mise en place de cette Commission permettra d’accélérer le recouvrement des sommes dues et de poursuivre, le cas échéant, leurs auteurs devant les juridictions».

• Energies renouvelables: signature d’une convention avec le Maroc
Dans le cadre de sa visite au Maroc, le ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, a signé une convention-cadre de partenariat avec Mustapha Bakkoury, le président de l’Agence marocaine de l’énergie renouvelable (MASEN). Cette convention-cadre de partenariat constituera la plateforme des échanges entre les deux parties, en vue de porter la pénétration des énergies renouvelables dans le mixte énergétique à des niveaux appréciables.

• Le projet Youga: durée de vie prolongée
Le 19 juin dernier, Avesoro Ressources publiait les estimations des ressources et des réserves minérales pour son projet aurifère de Youga. Selon les nouvelles évaluations, la mine hébergerait 660.100 onces de réserves minérales, en hausse de 29% (147.400 onces) par rapport à la précédente estimation. Dans le même temps, les ressources indiquées et mesurées ont augmenté de 15% à 924.200 onces d’une teneur de 1,73 g/t. Avec ces ressources et réserves supplémentaires, la compagnie a prolongé à 2017, soit deux ans de plus, la durée de vie de la mine.

• Biotechnologie agricole: le «Prix OFAB 2018»  lancé
Le Forum ouvert sur la biotechnologie agricole au Burkina Faso (OFAB-Burkina) a lancé, le 20 juin 2018, la 2e édition du «Prix OFAB». Une initiative qui encourage les journalistes dans la collecte, le traitement et la diffusion sur les avancées scientifiques et les résultats de la recherche agricole. Les productions journalistiques couvrent la période allant du 31 juin 2017 au 27 juillet 2018. Pour soumettre leurs productions, les articles de presse publiés devront être soumis en ligne à l’adresse e-mail ofaburkina@gmail.com ou déposés sous plis fermé au bureau OFAB. La période de dépôt va du 22 juin au 27 juillet.

• Mouvement de cadres: ça bouge dans les assurances !
Le mois de juin a été mouvementé dans le secteur des assurances au Burkina. On assiste à un jeu de chaises entre les sociétés d’assurances à travers des nominations, soit à l’intérieur d’un groupe ou d’un groupe à l’autre. C’est ainsi que le directeur général de Saham Assurances Burkina, Roland Ouédraogo, est propulsé à la tête de Saham Iard Côte d’Ivoire. Au niveau du groupe Allianz, c’est un chassé-croisé entre le DG de la filiale burkinabè et celui de la filiale malienne. Notre compatriote Mohamed Compaoré revient au Faso; tandis que son collègue de Ouaga, l’Ivoirien Lassina Ouattara, s’installe à Bamako. Autre mouvement remarquable, Simon Pierre Gouem de la direction générale de GA prend la tête de Saham Togo. L’UAB Vie et IARD, quant à elle, a un nouveau patron en la personne de Jean Damascè-ne Nignan, transfuge de Saham Bénin, apprend-on.

Commentaires

Numéro d'édition: 258