DBS

De Bonnes Sources

• Réhabilitation du Ciné Guimbi: une campagne de financement lancée
Selon le calendrier, l’ouverture du FESPACO-2019 devrait coïncider avec l’inauguration du Ciné Guimbi. En attendant, la salle emblématique de cinéma de la ville de Bobo-Dioulasso entend achever la première phase de sa réhabilitation. C’est dans ce sens qu’une levée de fonds a été officiellement lancée le 7 juin dernier, à Genève. Elle a abouti à une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. Suite au rachat des 1.400 m² de la parcelle du Ciné Guimbi, l’Association de soutien au cinéma au Burkina Faso (ASCBF) a confié le mandat de la réhabilitation à l’atelier d’architecture Lalo. Face à l’ampleur du projet, celui-ci a été divisé en deux phases : la première comprenant la construction de la plus petite des deux salles, du café-restau et des bureaux. La campagne de financement participatif actuelle, qui s’achèvera le 16 juillet prochain, vise la collecte des 50.000 Euros encore nécessaires à la finalisation de quelques éléments architecturaux comme une charpente métallique, ainsi qu’à la mise en sécurité du bâtiment.

• Lutte contre le terrorisme : les Casques Bleus africains en séminaire à Dakar
Des officiers de l’armée, de la police et de la gendarmerie venus du Sénégal, du Mali, du Burkina, du Togo, de la Guinée, du Nigeria et du Ghana se sont réunis à Dakar, au Sénégal. Objectif : un séminaire politique sur l’état des formations sur la prévention du terrorisme destiné aux Casques Bleus africains. Une initiative du Centre international Kofi Annan de formation au maintien de la paix.

• Un salon pour booster les potentialités agro-pastorales
La 1re édition du Salon burkinabè de l’élevage (SABEL) est prévue pour se tenir en novembre 2018, à Ouagadougou. L’annonce a été faite par le ministre des Ressources animales et halieutiques (MRAH), Sommanogo Koutou, le 5 juin dernier. Durant 4 jours, les acteurs échangeront autour du thème «Place des productions animales et halieutiques dans le développement des bases productives et de compétitivité de l’économie nationale». Le budget estimatif de ce salon s’élève à 572. 000.000 de F CFA. Objectif: renforcer les capacités des acteurs à travers des conférences.

• Le complexe du W-Arly-Pendjari inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO
Le Burkina Faso dispose désormais d’un second site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Après les ruines de Loropéni, c’est au tour du complexe du W-arly-Pendjari, d’une superficie de 1.714.831 ha, d’être reconnu comme un bien naturel au bénéfice de l’humanité.
Le certificat l’attestant été remis aux représentants des différents pays concernés, le 1er juin 2018, au siège de l’UNESCO, à Paris.
Le complexe du W-Arly-Pendjari constitue la plus vaste aire et le plus important continuum d’écosystèmes terrestres, semi-aquatiques et aquatiques de l’Afrique de l’Ouest. Il abrite notamment la plus grande population d’éléphants de l’Afrique de l’Ouest, des lions, des léopards et de nombreuses espèces menacées.

• Classement FIFA : le Burkina Faso gagne deux places
Bonne nouvelle pour le football burkinabè ! Le pays a gagné deux places lors de la dernière actualisation du classement FIFA, le 7 juin dernier, et se retrouve à la 52e place. Ainsi, le pays se retrouve devant le Mali (64e) et la Côte d’Ivoire (68e). Le Top 3 africain regroupe le Sénégal (27e mondial), suivi de la République du Congo (38e) et du Maroc (41e). Le classement mondial, lui, reste inchangé: Allemagne, Brésil et Belgique.

• Concurrence au sein de l’UEMOA : renforcement descapacités à Dakar 
Renforcer les capacités des magistrats des juridictions nationales, des responsables d’autorités de concurrence à caractère général et sectoriel pour une meilleure application des règles communautaires de la concurrence. Tel est l’objectif principal d’un séminaire régional qu’organise la commission de l’UEMOA, du 18 au 22 juin, à Dakar. En plus de mieux maitriser les enjeux de la réglementation de la concurrence, les participants auront à échanger sur les bonnes pratiques concernant la question des preuves, de sanctions et d’indemnisations des victimes de pratiques anticoncurrentielles sur le marché.

• Banques : CBI sur les traces de la BCB et d’Oragroup
Dans une de ses éditions, L Economiste du Faso avait annoncé que le groupe Coris Bank International avait des visées sur la BCB qui était à la recherche d’un partenaire stratégique pour le rachat de 40% de son capital.
Cette information a été confirmée par nos confrères de JA et Financial Afrik.
Ce dernier annonce par ailleurs que le groupe CBI avait également des visées sur Oragroup.

• SONATUR : bientôt une offre HLM
La Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR), qui est le bras armé de l’Etat dans le secteur du foncier urbain et de l’immobilier, se prépare à un nouveau challenge.
La société, d’après sa direction générale, va se lancer dans l’immobilier collectif: les Habitats à loyer modéré (HLM). Ce type d’offres, qui n’est pas très vulgarisé au Faso, permettra de faire face à l’extension de la ville et présenterait des avantages comparatifs en termes d’investissements.

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page