Depuis quelques années, les Burkinabè, toutes catégories sociales confondues, se sont résolument tournés vers l’utilisation des énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire. (DR)

Energie solaire dans les ménages : Economiquement plus rentable

n 150.000 à 200.000 FCFA pour l’installation

n Avec beaucoup d’avantages

n Les utilisateurs souhaitent une réduction des coûts

 

Depuis quelques années, les Burkinabè, toutes catégories sociales confondues, se sont résolument tournés vers l’utilisation des énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire. Et pour cause : cette énergie présente de nombreux avantages pour les consommateurs, même pour ceux aux budgets les plus modestes.
L’énergie solaire apportée par des panneaux photovoltaïques a plusieurs avantages : il s’agit d’une énergie inépuisable, puisqu’elle est issue des rayons du soleil et, de ce fait, elle respecte la nature et l’environnement. C’est aussi une énergie très fiable, car il n’y a pas de risque de ruptures. En plus, l’intégration des panneaux photovoltaïques dans l’habitation est simple, et l’installation est facile d’emploi.
Le coût de fonctionnement est faible et l’entretien est réduit. L’ensoleillement étant disponible partout, l’énergie photovoltaïque est exploitable aussi bien en montagne, dans un village isolé que dans les grandes villes. Pour se convaincre de son utilité dans les ménages, nous sommes allés à la rencontre de certains utilisateurs dans les quartiers périphériques de Ouaga, comme Zongo, Bassinko et Saaba.
Félix Badolo, enseignant, et sa femme sont résidents des non-loties de Saaba depuis 2014. Celui-ci à une histoire particulière quant à l’énergie solaire. «J’ai aménagé dans ce quartier en 2014. Ma concession est située à une quarantaine de mètres d’un poteau électrique appartenant à une congrégation de Sœurs religieuses. J’ai donc entamé des négociations avec celle-ci pour obtenir de la lumière, mais elles n’ont pas abouti. Après cet échec, je suis allé voir les services techniques de la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL) pour acquérir un poteau; et, deuxième échec! Face à ce triste sort, je me suis résolu, sur conseils de certains amis qui m’avaient déjà devancé dans l’utilisation de l’énergie solaire, à m’en procurer», a relaté Félix Badolo.
Sur ces précieux conseils, M. Badolo s’est acheté une plaque solaire de 150 W de puissance à 80.000 FCFA ainsi que des accessoires nécessaires à une bonne installation, à savoir la batterie, le régulateur, l’onduleur, les câbles. L’ensemble de ces pièces et la main-d’œuvre lui ont coûté la somme de 175.000 FCFA. S’il reconnait avoir dépensé la totalité de ses économies pour atteindre son but, celui d’avoir de la lumière chez lui à la maison, il dit ne pas regretter ce choix; car avec cette solution, il est à l’abri des délestages que subissent les consommateurs de la Nationale d’électricité et, mieux, il avoue ne pas être redevable à la SONABEL.
«Contrairement aux autres clients, moi je n’ai pas de facture à payer à la SONABEL. Cela me fait des économies d’argent», jubile-t-il. Autre avantage, note-t-il, c’est que l’énergie solaire lui permet de suivre la télévision et de bénéficier de tous les services que peut offrir le courant électrique. C’est avec fierté que notre enseignant lance: « Je n’ai aucun regret aujourd’hui d’avoir installé l’énergie solaire chez moi !»
Même sentiment de joie chez David Ouédraogo, habitant des cités de Bassinko. Cette cité a été créée par l’Etat burkinabè pour résoudre la problématique du déficit en logements et ne bénéficie pas, pour le moment, de toutes les commodités. C’est ainsi que si l’eau est disponible dans cette cité, telle n’est pas le cas de l’électricité. David Ouédraogo, propriétaire d’une maison depuis 2016, a installé deux plaques solaires de 250 W et de 200 W. Ce communicateur avoue ne plus trop se souvenir du coût l’achat des outils et de l’installation. Toutefois, il avance un chiffre de 150.000 à 200.000 FCFA. Avec ces deux plaques solaires, David Ouédraogo, passionné de football et grand supporteur des équipes espagnole, Real de Madrid, et française, Lyon, dit suivre ses matchs sans aucune difficulté. «Ma femme arrive même à conserver de la nourriture et des condiments dans le réfrigérateur sans difficulté», fait-il savoir.
Avec un brin d’humour, il se mentionne à l’abri des délestages; surtout en ces moments de forte chaleur. «J’ai surtout installé l’énergie solaire chez moi pour permettre à mes deux enfants d’étudier dans des conditions acceptables».
Parlant justement de délestages, André Youbgaré; conducteur de taxis; sa femme et ses deux enfants n’en connaissent pas et cela depuis 2017. Avec une plaque solaire de 200 W acquise à 80.000 FCFA, une batterie de 100 Amh à 25.000 FCFA et les autres accessoires, la lumière luit dans cette maison, au grand bonheur de ses occupants.
Il évalue l’achat du matériel et les frais d’installation à 150.000 FCFA. «J’ai surtout installé l’énergie solaire chez moi pour permettre à mes deux enfants d’étudier dans des conditions acceptables. En plus, moi aussi, j’arrive à suivre la télévision, et mes deux ventilateurs me mettent à l’abri de la chaleur», fait savoir André Yougbaré.
Nos trois utilisateurs de l’énergie propre notent que cette solution à plus d’avantages que d’inconvénients, surtout pour les ménages à revenus modestes. Ils disent encourager tous les Burkinabè qui le peuvent à s’aventurer dans ce choix qui est «très économiquement  rentable». Chacun d’eux note que depuis l’installation de l’énergie solaire, seules les batteries ont été changées et cela, une seule fois ; sinon tout le matériel est toujours intact. Tout en encourageant cette politique incitative de l’Etat burkinabè de promotion des énergies renouvelables, Félix Badolo, David Ouédraogo et André Yougbaré exhortent le gouvernement à aller vers une réduction des coûts du matériel (plaque solaire, batterie, convertisseurs et câbles) qu’ils trouvent encore très élevés.

Rachel Dabire


Qu’est-ce que l’énergie solaire ?

L’énergie solaire est une source d’énergie qui dépend du soleil. Cette énergie permet de produire de l’électricité à partir de panneaux photovoltaïques ou de centrales solaires thermiques, grâce à la lumière du soleil captée par des panneaux solaires. L’énergie solaire est propre, n’émet aucun gaz à effet de serre et sa matière première ; le soleil ; bien que distant de plus de 150 millions de kilomètres de nous, est gratuite, inépuisable et disponible partout dans le monde.

Comment fonctionne une installation solaire ?
3 éléments sont nécessaires à une installation photovoltaïque : des panneaux solaires, un onduleur et un compteur. Ces trois éléments permettent de récupérer l’énergie transmise par le soleil, de la transformer en électricité, puis de la distribuer à l’ensemble des clients connectés au réseau.
Les panneaux solaires convertissent directement la lumière en courant électrique continu.
L’onduleur permet ensuite de transformer l’électricité obtenue en courant alternatif compatible avec le réseau.
Le compteur mesure la quantité de courant injectée dans le réseau.

Source : Energie de France (EDF)


Quelques inconvénients de l’énergie solaire

Le coût d’investissement dans les panneaux photovoltaïques est élevé
Le rendement réel de conversion d’un module est faible
Lorsque le stockage de l’énergie électrique par des batteries est nécessaire, le coût du système photovoltaïque augmente
Les panneaux contiennent des produits toxiques et la filière de recyclage n’est pas encore existante
Le rendement électrique diminue avec le temps (20% de moins au bout de 20 ans).

Commentaires
Numéro d'édition: 252

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.