De Bonnes Sources

• La Caisse des dépôts sera opérationnalisée en 2018
La Caisse des dépôts et des consignations du Burkina Faso (CDC-BF) sera opérationnelle dans le premier semestre de l’année 2018. Elle sera dotée de 20 milliards de F CFA. C’est ce qu’a affirmé le Premier ministre Paul Thiéba, le 12 avril 2018, à l’occasion de son discours sur la situation de la nation. La loi portant création et celle régissant les dépôts et consignations ont déjà été adoptées et promulguées en 2017. La CDC-BF est attendue pour participer à résoudre la question du financement du secteur privé. Une question qui constitue l’une des contraintes majeures de ce secteur.

• La privatisation de BRAFASO confirmée par le Premier ministre
Le 12 avril 2018, devant les députés, le chef du gouvernement a confirmé l’imminence de la relance de la société Les Brasseries du Faso (BRAFASO). Tout en ne souhaitant pas donner de détails, il a tout simplement indiqué que la privatisation sera réalisée bientôt. Cela se fera au même titre qu’une autre société en difficulté. Il s’agit de la Société de transformation des fruits et légumes de Loumbila (STFL).

• Le Maroc en campagne à Abidjan
Après Dakar, l’Institut Amadeus organisera le 20 avril, à Abidjan, une conférence sur l’adhésion du Maroc à la CEDEAO. Placée sous le thème «le Maroc dans la CEDEAO: élargissement ou approfondissement?», cette rencontre a été initiée par la CGEM et le Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES). Responsables politiques, opérateurs économiques, universitaires et acteurs de la société civile ivoirienne et marocaine prendront part à cette initiative du Think thank marocain Amadeus.
La Côte d’Ivoire est devenue la première destination des investissements marocains en Afrique. Ce rendez-vous permettra ainsi d’approfondir le débat sur l’adhésion du Maroc au sein de la CEDEAO.

• CBI  en mode expansion
A l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires, la semaine dernière, les responsables de Coris Banque International ont annoncé que la banque allait augmenter le nombre de ses agences. 10 nouvelles agences sont donc prévues pour rapprocher la banque de ses clients. Pour 2017, CBI a présenté un résultat net de plus de 19 milliards de FCFA. Les actionnaires se partageront environ 12 milliards de FCFA.

• Corruption: le REN-LAC s’impatiente
Le 27 mars dernier, le REN-LAC (Réseau national de lutte contre la corruption) a remis au chef de l’Etat un «mémorandum d’interpellation sur la nécessité d’une volonté politique réelle et sincère dans la lutte contre la corruption» au Burkina. Le réseau se dit inquiet de l’engagement du chef de l’Etat à donner une vraie impulsion à la lutte contre le fléau, parce que ne voyant pas de signal fort en la matière. Pour le REN-LAC, «la promesse de Tolérance zéro» est une ligne d’horizon qui s’éloigne au fil des ans».

• Fourniture d’électricité : ça avance du côté de la Côte d’Ivoire
A l’occasion des travaux de la 2e réunion du Comité conjoint de suivi et d’évaluation (CCSE) des décisions et recommandations du Traité d’amitié et de coopération (TAC), tenue les 9, 10 et 11 avril 2018 à Abidjan, il ressort que l’augmentation de la fourniture de l’électricité au Burkina Faso deviendra une réalité en 2018. Et pour cause : les gouvernements du Faso et de la Côte d’Ivoire ont convenu d’achever les travaux de construction de la ligne Laboa-Boundiali-Ferké, «au deuxième trimestre 2018». La RCI pourra ainsi mettre à la disposition du Burkina les 90 mW promis en 2017. Le Rapport conjoint a été signé par les 2 délégations conduites par Alpha Barry et Marcel Amon-Tanoh, ministres des Affaires étrangères des pays respectifs.

Commentaires
Numéro d'édition: 248

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.