De Bonnes Sources

•Aéroport de Donsin: nouveaux attributaires
Le Conseil des ministres du 4 avril nous apprend qu’un nouveau bureau spécialisé pour l’ordonnancement et la coordination des travaux de construction de l’aéroport de Donsin et de ses voies d’accès a été recruté.
Il s’agit du groupement SAFECE-ECG-Groupe ZENITH, classé 2e, pour un montant de quatre milliards neuf cent soixante-douze millions six cent quatre-vingt-neuf mille cinquante-huit virgule cinquante-trois (4.972.689.058,53) FCFA TTC. Il remplace le groupement COSIME INC/AGEIM défaillant.

• Rome, capitale de l’agroécologie
Une délégation de l’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (AFSA) a pris part, du 3 au 5 avril 2018, à Rome en Italie, à une réunion de haut niveau de l’ONU sur l’agroécologie en Afrique. La délégation a présenté les préoccupations et les intérêts des petits agriculteurs et producteurs d’aliments, des pêcheurs, des éleveurs, des peuples autochtones, des organisations religieuses, des groupes de jeunes et de femmes et des réseaux de consommateurs de 50 pays lors du symposium international de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture des Nations-Unies sur agroécologie, au siège de l’ONU.
Pour l’AFSA, «après plusieurs décennies d’investissement, la communauté mondiale doit certainement reconnaître que l’agriculture industrielle est dans une impasse.
Elle prétend avoir donné des rendements élevés, mais elle l’a fait à un coût élevé, avec de vastes dégâts sur les sols, une énorme perte de la biodiversité et des impacts négatifs sur la nutrition, les valeurs culturelles, la souveraineté alimentaire et les ressources naturelles».

• Eau et assainissement: jackpot pour le Burkina
Le Burkina va bénéficier de la part de la Banque mondiale et de ses filiales d’un appui dans le secteur de l’eau et de l’assainissement. C’est un appui exceptionnel d’un montant de 300 millions de Dollars qui s’étalera sur au moins 3 ans, avec un mode opératoire nouveau qui va consister à payer les réalisations une fois celles-ci entièrement achevées et l’impact avéré pour les populations. Cette information est ressortie lors de la traditionnelle rencontre entre les responsables de la Banque mondiale et le réseau des journalistes pour l’eau et l’assainissement.

• MCIA : une politique baptisée «Transformations industrielles et artisanales»
Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA) conduira ses actions sur la période 2018-2027 suivant les principes énoncés par sa politique sectorielle.
Ayant pour nom «Transformations industrielles et artisanales», cette politique sectorielle est fondée sur la vision selon laquelle «à l’horizon 2027, le Burkina Faso dispose d’un secteur secondaire dynamique et moderne, soutenu par un tissu industriel et artisanal porteur de croissance durable et d’emplois».

• Le dysfonctionnement du système électronique des DAB indigne l’ABCE
Dans une déclaration rendue publique la semaine dernière, l’Association burkinabè des consommateurs de services de communication électronique (ABCE) s’insurge contre les difficultés «presque structurelles» auxquelles sont confrontés les clients de certaines banques de la place lors des opérations dans les Distributeurs automatiques de banque (DAB). L’Association constate que les DAB sont tout simplement hors d’utilisation ou indisponibles dans certaines banques. Une situation qui les obligent constamment à recourir aux GAB des banques concurrentes moyennant le paiement de coûts supplémentaires pour leurs opérations, alors que le service est censé être gratuit lorsque le retrait a lieu dans les GAB de la même banque.

Commentaires
Numéro d'édition: 247

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.