Filière mangue : Lancement de la première plateforme inclusive

• Un projet de 20 millions de Dollars sur 3 ans

• Mutualiser les interventions des partenaires

 

Le Burkina Faso est le premier pays d’Afrique de l’Ouest en termes de production de mangues. Ainsi, les acteurs de la filière, à l’initiative de l’agence du NEPAD et de son programme GrowAfrica, ont tenu un atelier le 29 mars 2018, à Ouagadougou, autour du lancement de la première plateforme de ladite filière.
L’objectif du NEPAD à travers ce partenariat est d’aider les pays africains à atteindre une plus grande croissance économique à travers un développement impulsé par l’agriculture qui éliminera la faim, réduira la pauvreté et permettra l’expansion des exportations agricoles. GrowAfrica entend y contribuer à sa façon.
C’est ainsi que le directeur régional Afrique de l’Ouest et du Centre de GrowAfrica Program, Ibrahim Gourouza-Magagi, a déclaré lors de l’ouverture de l’atelier que «j’ai le plaisir de vous annoncer que GrowAfrica entend mobiliser la somme de 20 millions de Dollars sur les 3 prochaines années, pour le développement de la filière mangue au Burkina Faso». La production fruitière est dominée à 50% par la mangue qui représente plus de la moitié des vergers et de la production nationale au Burkina. En effet, le pays occupe la première place sous-régionale de production de mangue, avec 15% de la production, et le secteur de la mangue joue un rôle important dans la sécurité alimentaire et dans l’amélioration des conditions de vie des populations rurales.
C’est ainsi que le développement de cette filière pourrait contribuer à l’absorption du chômage, à l’augmentation du pouvoir d’achat des exploitants et, partant, à l’amélioration de la marge brute agricole et des niveaux de revenus des producteurs et commençants. Pour y arriver, la mutualisation des interventions des partenaires de la filière est indispensable. C’est dans cette perspective que l’Association des professionnels de la mangue (APROMAB) et le programme GrowAfrica du NEPAD ont décidé de créer cette plateforme qui aidera à une meilleure organisation des acteurs le long de la chaîne de valeur.
Pour le représentant du ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydraulique, Ali Rouamba, le programme GrowAfrica du NEPAD œuvre à accroître les investissements du secteur privé dans l’agriculture et à accélérer de l’exécution des engagements. Car, son but est de permettre aux pays de réaliser le potentiel du secteur agricole pour la croissance économique et la création d’emplois.

Mariam CONGO (Stagiaire)


Les chiffres de la mangue

La filière mangue génère près de 40.000 emplois et contribue à 2,9% du PIB agricole; soit 0,5% du PIB national, pour une valeur ajoutée totale de 30 milliards de FCFA. En effet, ce secteur occupe une place importante dans le développement du pays, et nécessite que des autorités en charge de la question travaillent en bonne intelligence avec le secteur privé afin d’y accroître les investissements.

Commentaires
Numéro d'édition: 246

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.