DBS

• Association des cimentiers: le DG de CIMAF président
La présidence de l’Association des cimentiers du Burkina (ACB) échoit désormais au Marocain Essam Daoud, DG de CIMAF (Ciments de l’Afrique). Il succède ainsi à Hippolyte Guinguéré de Diamond Cement, qui a dirigé l’organisation depuis sa création en 2016. La passation de charges entre présidents sortant et entrant est intervenue dans la soirée du 15 mars 2018. A l’occasion, le nouveau siège de l’ACB a été inauguré. Pour rappel, le groupe marocain CIMAF s’était implanté en mars 2015 à Ouagadougou, en inaugurant son usine de production de ciment. Il produit annuellement 500.000 tonnes extensibles à 1 million de tonnes.

• Procès du putsch manqué: reprise ce matin
Après la suspension, le 22 mars, pour examiner les exceptions soulevées par la défense des accusés du putsch manqué de septembre 2015, l’audience reprend ce lundi. Le président du tribunal devra se prononcer sur la recevabilité des exceptions. Il s’agit notamment de savoir si le tribunal est compétent pour connaitre du dossier. Ces exceptions et incidents de procédures concernent, entre autres, le décret de nomination des juges du Tribunal militaire. Une demande de sursis à statuer, car la Cour de Cassation doit se prononcer sur l’arrêt de renvoi.

«Solutions innovantes pour l’accès à l’énergie hors réseaux»: deux lauréats burkinabè
Le 15 mars dernier, le ministre français de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) ont annoncé les neuf projets lauréats sur les 92 candidatures de l’appel à projets des «Solutions innovantes pour l’accès à l’énergie hors réseaux». Parmi ces lauréats, deux projets burkinabè ont été retenus.
Il s’agit, entre autres, du projet Solution innovante d’irrigation solaire améliorée (SISAM). Il doit «favoriser l’émergence de moyens d’irrigation durables et accessibles pour les petites exploitations maraîchères au Burkina Faso, au Bénin et au Togo.
Le second lauréat est le projet «E-Zem» au Bénin, au Burkina Faso, en Ouganda. Il prévoit la «vente en leasing de motos et tricycles électriques aux chauffeurs de mototaxis et le rechargement de batteries à travers un réseau de stations dans lesquelles les batteries sont stockées et rechargées grâce au photovoltaïque. Cette approche permet une amélioration des revenus des chauffeurs (qui deviennent propriétaires) et un meilleur service (formation et équipement de sécurité pour chauffeurs et passagers)».
Les neuf projets sélectionnés ont un budget total de 5,8 millions d’Euros, avec une aide de l’ADEME à hauteur de 1,8 million d’Euros.

• Mobilité estudiantine : vers la fin du clavaire
Le projet bus en faveur de la mobilité estudiantine est entré dans sa phase opérationnelle la semaine dernière. La répartition a été faite, et chaque centre universitaire a pu enlever ses bus. La SOTRACO, opérateur technique dans cette opération, s’active pour la mise en circulation des bus à Ouaga, Bobo et Koudougou. La capitale verra, en un premier temps, la mise en circulation des bus qui vont renforcer le parc de la SOTRACO, avec des lignes spéciales qui relieront les principales cités universitaires au campus. La mise en circulation des bus à Bobo et à Koudougou est envisagée pour le mois d’avril. A Bobo-Dioulasso, le site devant abriter les ateliers de mécanique et de parking dans le cadre du projet est d’une superficie de 31.896 m2. Le site est situé au secteur 19. Le site de Koudougou, d’une superficie de 15.860 m2, est situé au secteur 1 de la ville. Le projet bus concerne 135 bus d’un montant total de plus de 10 milliards de F CFA. Le projet est financé à hauteur de 9 milliards de FCFA sous forme de prêts auprès de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO par le gouvernement indien et par le Burkina Faso.

• SEMO: ce sera les 14 et 15 avril
A l’initiative de l’association des étudiants burkinabè au Maroc, se teint les 14 et 15 avril dans la capitale le Salon des études marocaines de Ouagadougou. Ce sera 48 h d’informations et d’échanges sur les opportunités d’études dans le royaume chérifien. Près d’un millier de participants est attendu. Avant le SEMO, une visite des écoles de la capitale est prévue par une délégation de responsables de grands instituts marocains.

• Ecobank: AG ordinaire des actionnaires
Ecobank Burkina tient le 30 mars l’assemblée générale ordinaire de ses actionnaires. 6 points sont prévus à l’ordre du jour dont l’adoption du rapport du conseil d’administration, l’examen et l’approbation des états financiers de synthèse de l’exercice 2017, affectation des résultats, etc.
.

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page