Adama Soro, directeur-pays du groupe Endeavour Mining qui exploite la mine de Karma, a apprécié la disponibilité des autorités locales et des communautés relogées.

Endeavour Mining Karma : La relocalisation des populations suit son cours

• Un processus en 2 phases

• 26 ménages relocalisés en fin janvier 2018

• Le gouverneur du Nord se dit satisfait

 

La mine d’or d’Endeavour Mining Karma a procédé à la réinstallation de communautés impactées par l’exploitation minière. Trois quartiers ont été concernés par une première phase de réinstallation. Le samedi 17 février 2018, le gouverneur de la région du Nord, Hassane Sawadogo, a visité les infrastructures construites par la société minière au profit des communautés, sous la conduite des responsables de la mine et du directeur-pays du groupe Endeavour Mining, Adama Soro. La visite a débuté par la nouvelle préfecture et la nouvelle résidence du préfet de Namissiguima. Même si l’ancienne préfecture n’était pas menacée par l’implantation de la mine, la construction de cette préfecture est une recommandation du plan de gestion environnementale et sociale. Le bâtiment est composé de 5 bureaux et d’une salle de réunions.
Les travaux de construction sont achevés et le bâtiment n’attend que ses occupants. La mine a profité de l’occasion pour doter le préfet d’une résidence. Ce bâtiment est construit dans une grande cour, et serait d’un bon conforte. Il a été construit suivant le plan actuellement utilisé par le gouvernement pour la construction des préfectures. Le bâtiment est habitable à l’heure actuelle.
La visite a aussi concerné le centre de santé de Namissiguima où Endeavour Mining Karma a construit un nouveau bâtiment qui fera office de bureau du major, une salle se soins et une salle d’hospitalisations. Ce nouveau bâtiment offre un cadre plus confortable de travail aux agents de santé et un cadre d’accueil pour les malades et leurs accompagnants. Le jour de la visite, ce bâtiment était achevé. En plus du nouveau bâtiment, le centre de santé a bénéficié d’une ambulance neuve. Le maire de la commune de Namissiguima, qui a réceptionné l’ambulance pour le centre de santé, a sollicité un accompagnement d’Endeavour Mining pour la mise à disposition d’un chauffeur et du carburant pour un certain temps. L’ambulance vient remplacer celle que la mairie avait acquise pour le centre de santé, mais qui est actuellement en panne. A cette étape de la visite, le gouverneur de la région du Nord a apprécié la qualité des réalisations.
La visite a aussi porté sur la réalisation de logements d’habitation pour les populations impactées par l’installation de la mine. Cette relocalisation se fera en 2 phases. La première phase est presqu’inachevée, puisque tous les 36 ménages bénéficiaires de bâtiments ont déjà intégré leurs logements depuis le 29 janvier 2018. Le site est alimenté par un système d’adduction d’eau potable moderne qui fonctionne à l’énergie solaire. On trouve dans le nouveau village 25 points modernes d’eau potable.
Un endroit est aussi aménagé pour servir d’abreuvoir aux animaux. Pour les responsables de la mine, un effort a été fait dans cette relocalisation afin de répliquer les installations des anciens quartiers. Chaque ménage a retrouvé sur ce site ses anciens voisins. Les bâtiments sont de types F1 et F2, avec des toilettes et une cuisine. Chaque bâtiment dispose d’une source d’énergie solaire.
Les responsables de la mine ont informé que des travaux à réaliser concernent la construction des murs de clôture des maisons. A ce propos, plus de 7,4 km de mur d’une hauteur de 1,5 m seront construits. Chaque ménage bénéficiera d’un titre foncier individuel.
Dans le processus de réinstallation, 287 arbres ont été sauvés. Mais en plus, la mine a signé une convention avec les associations de développement pour reverdir le village. Outre les maisons d’habitation, d’autres infrastructures ont été érigées à l’image de la mosquée, de l’école à 6 classes et 7 logements d’enseignants, d’un centre de loisirs, d’une banque à céréales. Un total de 23 marchés a été passé dans le cadre des travaux avec des entreprises locales. Ce qui a permis de créer 270 emplois. Il est prévu la construction de 275 bâtiments au cours de la seconde phase.

Elie KABORE


Respect des engagements pris

A l’issue de la visite, le gouverneur a insisté sur l’appropriation du nouvel environnement par les populations. Il constate avec satisfaction que la mine a respecté ses engagements en matière d’infrastructures. Mais, il a lancé un appel au dialogue et à la concertation permanents entre les communautés et la mine. Il a exhorté les responsables de la mine à poursuivre la mise en œuvre de leurs engagements.

Commentaires
Numéro d'édition: 241

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.