De Bonnes Sources

• «Consommons local»: une foire en vue
A l’initiative de l’association Burkina Wa-Mêdô, Ouagadougou abritera dans les prochaines semaines la première édition du ‘’Consommons local’’. Cette foire aura pour thème «consommation des produits locaux et création d’emplois : stratégies et engagements nationaux pour la dynamisation du secteur de productivité».Les contours de cet événement seront dévoilés ce lundi 12 février à la Chambre de commerce et d’industrie de Ouagadougou.

• CGI: le document bientôt édité
Dans l’interview que la directrice de la législation et du contentieux de la DGI a accordée à L’Economiste du Faso, elle a annoncé la publication pour très bientôt d’une belle édition officielle du Code général des impôts qui sera accessible à l’ensemble des contribuables. Sa mise à disposition du public devient urgente au vu de la polémique récente sur les réseaux sociaux sur le mode de calcul de l’IUTS (Impôts unique sur le traitement salarial).

• Une mission d’affaires marocaine à partir du 15 février au Burkina
Une mission d’hommes d’affaires marocains séjournera à Ouagadougou les 15 et 16 février 2018. A cette occasion, un forum économique se tiendra le jeudi 15 au siège de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). Le forum sera suivi de rencontres B2B avec les chefs locaux d’entreprises. Plus d’une vingtaine d’entreprises marocaines sont annoncées à cette mission. Elles se répartissent sur des activités comme les BTP, la promotion immobilière, les installations électriques, la communication, l’agroalimentaire, la fabrication de peintures, le tourisme, etc.

• Télécoms: l’activation des Services à valeur ajoutée règlementée
Par une décision en date du 9 janvier 2018, l’Autorité de régulation des communications électroniques (ARCEP) définit désormais les modalités d’activation et de renouvellement de souscription aux Services à valeur ajoutée (SVA) fournis par les opérateurs et fournisseurs de services de communications électroniques à leurs abonnés. Que ces services soient payants ou non, ils ne peuvent plus être servis de façon automatique aux clients. Les services concernés sont notamment celui de «musique d’attente», «internet direct», «informations générales», «kiosque», «annonces (immobilière, d’emploi …)». Désormais, «la souscription ou le renouvellement d’une souscription se fait à l’initiative de l’abonné, soit par SMS, soit par USSD, soit par appel vers un serveur vocal ou tout autre moyen non automatique». Par ailleurs, cela «doit se faire sur demande expresse de l’abonné et par l’utilisation d’au moins deux (2) caractères numériques ou spéciaux différents».

• Téléphonie: vers l’octroi d’une licence «technologiquement neutre»   
Le gouvernement burkinabè va engager des discussions avec les opérateurs téléphoniques pour l’octroi de «licences individuelles technologiquement neutre» et l’exploitation de réseaux et services de communications électroniques au Burkina Faso, selon un communiqué d’un Conseil des ministres de la semaine dernière. L’attribution desdites licences va permettre de simplifier le processus d’attribution et de gestion des licences tout en donnant aux opérateurs une plus grande flexibilité pour la mise en œuvre de leurs réseaux et services, notamment la 4G, indique le document.

• Développement des légumineuses: un projet de la FAO à Ouahigouya
Le 5 janvier dernier, Jacob Ouédraogo, ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, lançait le projet pilote d’appui au développement des légumineuses dans les régions du Nord et du Centre-Nord.
Un projet d’une durée de 23 mois, financé par la FAO à hauteur de 16.000.000 FCFA.
Il consistera essentiellement à distribuer des semences améliorées de différentes légumineuses, notamment le niébé, l’arachide et le sésame, et à former les producteurs aux techniques de production, de transformation et de commercialisation.
Ce qui contribuerait à limiter les pertes post-récoltes.19

Commentaires
Numéro d'édition: 239

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.