FIMO : Le carrefour des échanges commerciaux

* De grandes innovations en 2018

Après quatre éditions, la Foire internationale multisectorielle de Ouahigouya (FIMO) s’est positionnée comme l’un des plus grands événements commerciaux de cette capitale régionale. Elle se tient traditionnellement la dernière semaine du mois d’avril et s’étale sur 10 jours, et a lieu à la place de la Nation. La prochaine édition est prévue en 2018, du 21 avril au 1er mai. Pour le représentant de la FIMO à Ouahigouya, Amidou Maiga, de grandes innovations sont prévues pour l’édition

Le Toom Naaba, président d’association des commerçants, soutient l’initiative. (DR)

2018. Pour lui, l’un des enjeux de cette opération est d’amener encore plus de participants locaux à la foire. Toute chose qui nécessite un travail de sensibilisation et de communication. Il le reconnait : «C’est pour cette raison que nous avons déjà commencé le travail six à sept mois avant». D’ailleurs, à l’issue de cette édition, le comité d’organisation à mener une opération de charme auprès de certaines structures, organisations et institutions de la place ;  avec des propositions de contrats de partenariat. Le but est de créer une synergie d’actions autour de cette foire, principal rendez-vous commercial de la ville, par une meilleure implication de la mairie, des commerçants, des organisations de la société civile et autres.

C’est également le sentiment d’un des partenaires stratégiques de cette foire, sa majesté Toom Naaba, président de l’association des commerçants de la ville dont le soutien a été indispensable à la mobilisation des participants à la dernière édition de la foire. «La FIMO et les commerçants, ce sont des partenaires. On peut considérer les organisateurs comme des commerçants (même s’ils n’ont pas de marchandises en tant que tel à exposer ou à vendre) qui permettent à d’autres commerçants de faire des affaires. C’est ainsi qu’ils nous ont approchés et, depuis, nous essayons de travailler main dans la main. Au début, ce n’était pas facile parce que tous les mois,

Le président du comité d’organisation de la FIMO, Issaka Guiré. (DR)

il y avait de petites foires mensuelles. Donc, la FIMO était mal perçue comme une concurrente. Il a fallu expliquer son caractère spécial pour gagner la confiance des plus sceptiques. C’est pour cela qu’il faut continuer à expliquer, montrer ce que les commerçants peuvent gagner en termes de partenariats avec les exposants étrangers. C’est par cette démarche qu’on peut avoir plus d’adhésions de la part des commerçants locaux», explique-t-il.
En effet, la foire de Ouahigouya se veut non seulement multisectorielle, mais en plus elle est ouverte sur le continent. La dernière édition a ainsi vu la participation des 7 autres pays de l’UEMOA. Pour Amidou Maiga, l’idée c’est d’amener les locaux à se frotter aux étrangers, à nouer des partenariats et surtout à comparer les savoir-faire, pour innover.
Le bilan de la 4e édition fait état «de plus de 500 exposants à la place de la Nation de Ouahigouya, pour une exposition très bien animée qui a duré 10 jours et qui a enregistré plus de 3.000 visiteurs par jour, au grand bonheur des festivaliers et des Ouahigouyalais», s’enorgueillissent les organisateurs.

Joel BOUDA


Les objectifs

Les objectifs de la FIMO ne se limitent pas seulement au rapprochement entre les peuples des différents Etats, mais s’étendent également à celui entre les peuples à l’intérieur d’un même Etat. Ainsi, elle poursuit les visées suivantes:
Créer un cadre d’échanges commerciaux et de rencontres entre les peuples
Renforcer les échanges commerciaux entre les différentes régions du Burkina Faso
Créer un environnement propice au développement du commerce intra-communautaire
Contribuer à l’édification de l’intégration des peuples
Participer à l’animation économique et culturelle de la région du Nord.

Commentaires
Numéro d'édition: 228

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.