De Bonnes Sources : Direction des grandes entreprises: 92,17% de recouvrement au 31 octobre 2017 – Plus de 25% des lampadaires solaires de Ouaga défaillants – Endeavour Mining : de nouvelles découvertes 

• Direction des grandes entreprises: 92,17% de recouvrement au 31 octobre 2017
La revue de performances de la Direction des grandes entreprises (DGE) qui a eu lieu la semaine dernière dégage un niveau de recouvrement satisfaisant. En effet, entre janvier et octobre 2017, sur une prévision de recouvrement pour le compte de l’Etat fixée à 519,357 milliards de FCFA, la somme de 478,674 milliards de FCFA a été mobilisée, soit un taux de réalisation de 92,17%. L’optimiste existe quant à la l’atteinte des prévisions d’ici la fin de l’année.
Au titre de la mobilisation des ressources pour le compte des collectivités, sur une prévision de 4,979 milliards de FCFA, la DGE a recouvré 5,413 milliards de FCFA entre janvier et octobre 2017, soit un taux de réalisation de 108,7%.

• Plus de 25% des lampadaires solaires de Ouaga défaillants

C’est un chiffre donné par le Dr Jean-Marc Palm, directeur général de l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE) lors d’une rencontre avec les médias.
Outre cet exemple, le DG de l’ANEREE pointe, de façon générale, la qualité approximative du matériel électrique solaire qui est importé au Burkina grâce aux mesures d’exonération prises par le gouvernement pour promouvoir l’énergie solaire.
Bon nombre des lampes, plaques et autre matériel à base du solaire sont peu fiables et ne seraient pas sans risque. Par ailleurs, les consommateurs qui ne disposent pas de repères pour faire la différence entre les qualités sont grugés avec du bas de gamme.
C’est pourquoi l’ANEREE envisage d’éditer très bientôt des étiquettes de qualité qui seront apposées sur le matériel solaire répondant aux normes.

• Endeavour Mining : de nouvelles découvertes 
D’après notre confrère Ecofin, la compagnie minière Endeavour Mining a annoncé le 14 novembre dernier avoir réalisé de nouvelles découvertes de minéralisation aurifère sur ses mines de Karma et de Houndé, au Burkina Faso.
A Houndé, après deux ans d’inactivité, l’exploration a repris début 2017 et a confirmé la présence d’un important potentiel et d’une minéralisation de haute qualité dans les zones de Kari, Sia/Sianikoui, ainsi que dans quelques autres cibles.

• Une loi pour clarifier l’arbitrage au Burkina
«Offrir aux acteurs économiques nationaux et étrangers un cadre fiable et aisément accessible de gestion de leurs contentieux d’affaires». C’est l’objectif d’une nouvelle loi dont le Burkina vient de se doter en matière d’arbitrage dans le domaine des affaires. Au Burkina, le Centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation de Ouagadougou (CAMC-O) existe, mais jusque-là cette institution ne disposait pas de l’impérium qui rend ses décisions péremptoires. Seul le juge étatique, à qui il faut faire recours malgré une procédure d’arbitrage, dispose de cette prérogative. La loi qui vient d’être adoptée permet désormais de désigner de façon précise quelle juridiction est compétente en matière d’arbitrage ; que ce soit pour apposer l’exequatur, reconnaître les sentences, reconnaître des recours en annulation ou définir les procédures.

• Houndé Gold Corporation: lancement officiel le 9 décembre

La cérémonie officielle de démarrage des activités de la mine d’or Houndé Gold Corporation est prévue pour 9 décembre 2017 à Houndé, chef-lieu de la province du Tuy, région des Hauts-Bassins, sous la présidence du président du Faso.

Commentaires
Numéro d'édition: 228

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.