Le président du Faso a loué les efforts de la BSIC. (DR)

BSIC Burkina  : Un joyau à l’image de grandes ambitions

* 5 milliards de FCFA pour offrir de meilleures conditions de travail

* 500 milliards de FCFA injectés dans l’économie burkinabè

* Pour figurer parmi les 3 meilleures banques du Burkina

 

Après Dakar, Ndjamena et Khartoum, c’est autour du Burkina d’inaugurer le siège de la Banque Sahélo-saharienne pour l’investissement et le commerce (BSIC), le 15 novembre dernier, en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, et du secrétaire général de la CEN-SAD, Ibrahim Abani. Cette action entre dans le cadre du projet de la BSIC de construire 10 sièges dans les pays d’implantation de la CEN-SAD
Le nouveau siège de la BSIC s’étend sur un domaine de 4.302 m2, en pleine zone ZACA, au centre-ville de Ouagadougou. Ce sont 8 niveaux qui expriment les valeurs culturelles des pays membres de la CEN-SAD qui font actuellement la fierté des premiers responsables de la BSIC. D’un coût total de 5 milliards de FCFA, le directeur général de ladite banque, Hissene Amad Senoussi, affirmera que «c’est un tournant décisif dans la vie de la banque, en ce qu’il va créer de meilleures conditions de travail». C’est pour cela que le secrétaire général de la CEN-SAD, Ibrahim Abani, dira aux agents de la BSIC que sa structure «a fait ce qu’elle devait faire : vous mettre dans les conditions». Alors, a-t-il poursuivi, «vous devez vous remobiliser pour hisser la BSIC parmi les 3 premières banques du Burkina». Il leur faudra travailler à «multiplier le nombre d’agences et distributeurs automatiques afin de ne pas faire de la BSIC une banque de plus, mais une banque en mieux». Et le secrétaire général de la CEN-SAD de lancer à toutes les banques et institutions financières du Burkina, sous des ovations : «Ouvrez le robinet financier ! Faites circuler l’argent !»
Déjà, le directeur général de la BSIC a fait noter qu’il existe 14 agences à Ouagadougou et à l’intérieur du Burkina pour 200 salariés, avec un «bilan en constante progression». Il a pris l’engagement que BSIC Burkina «travaillera à la diversification de son réseau et au développement de son portefeuille-clients».
En attendant, le PDG de BSIC, Ali Omar El Moctar, a également annoncé que sa banque «accompagnera le financement de tous les secteurs économiques du Burkina». Au regard de tous ces engagements, le ministre burkinabè de l’Economie et des Finances, Rosine Coulibaly, avoue ne pas douter que la BSIC ait pris la mesure des nouveaux défis», avant de se réjouir de ce que le PDG de la BSIC ait annoncé l’augmentation du capital de sa structure. Le président du Faso, qui a signé le livre d’or, a salué tous les efforts fournis par la BSIC dans l’accompagnement du développement économique du Burkina.

A.R


Services offerts par la BSIC Burkina :

Assure les services bancaires et financiers grâce à des instruments modernes de paiement
Finance les opérations bancaires, notamment les besoins d’exploitation des particuliers et des entreprises
Finance les opérations de commerce extérieur
Finance les crédits de campagnes
Finance les projets d’investissement
Offre des possibilités d’épargne, des comptes courants et des dépôts
Offre les services de transferts locaux et internationaux via plusieurs opérateurs et correspondants bancaires.

Commentaires
Numéro d'édition: 228

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.