Direction générale des impôts (DGI) : 105,05% de recouvrement au 3e trimestre

• 497,286 milliards de FCFA sur une prévision de 532,615 milliards

• La direction des grandes entreprises a mobilisé les 93,91%

• Le personnel félicité

 

La session de la revue des performances des unités de recouvrement de la Direction générale des impôts (DGI), au titre du mois de septembre 2017, s’est tenue le jeudi 12 octobre 2017. A l’issue de cette session, Adama Badolo, directeur général des impôts, a félicité l’ensemble des travailleurs pour les résultats obtenus. Il a demandé aux chefs d’unités de recouvrement de transmettre ses félicitations à l’ensemble de leurs collaborateurs.
Quels sont les résultats atteints par la DGI et qui méritent de telles félicitations à la direction générale?
Cela fait 4 mois consécutifs, c’est-à-dire de juin à septembre, que la direction générale des impôts atteint et dépasse les objectifs mensuels de recouvrement.
En effet, au titre du 3e trimestre de l’année 2017 (juillet à septembre), sur une prévision de recouvrement de 165.273.243.000 F CFA, les réalisations se chiffrent à 173.619.848.656 FCFA, soit un dépassement de 8.346.605.656 FCFA ; représentant un taux de réalisation de 105,05%.
Au mois de septembre 2017, la DGI a atteint 104,96% de taux de recouvrement. En effet, sur une prévision de 46,167 milliards de FCFA, la somme de 48,457 milliards de FCFA a été recouvrée. Comparée en 2016, la DGI a réalisé une hausse de 21,94% puisque 39,737 milliards de FCFA ont été recouvrés l’année passée au cours de ce mois.
Cette performance a le mérite de porter à la hausse le niveau de recouvrement global de l’année.
Ainsi, de janvier à septembre 2017, sur une prévision de 532,615 milliards de FCFA, la DGI a recouvré 497,596 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 93,42%.
Lorsqu’on compare les résultats de janvier à septembre 2017 à ceux de 2016, on constate un taux d’accroissement de 13,96% entre les 2 années.
La satisfaction du directeur général des impôts se justifie donc. Alors que l’année démarrait sous de bons auspices, une grève de 3 semaines du Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID) a impacté le niveau de recouvrement des recettes. Sur une prévision de 50,848 milliards de FCFA, 22,987 milliards de FCFA ont été mobilisés ; soit un taux de recouvrement de 45,21% au cours du mois de mars 2017.
Egalement, au mois de mai, la grève du Syndicat des agents du trésor du Burkina (SATB) n’a pas permis d’atteindre les 71,161 milliards de FCFA d’impôts à recouvrer. Seulement 54,147 milliards de FCFA ont été mobilisés ; soit un taux de réalisation de 76,09%. Passée cette période, en juin, la DGI a affiché 104,11% de taux de réalisation et 105,05% sur la période allant de juillet à septembre 2017.
C’est fort de ces résultats qu’au sortir de la session la revue des performances des unités de recouvrement au titre du mois de septembre 2017, le 12 octobre 2017, le directeur général des impôts a invité l’ensemble de ses collaborateurs à maintenir la même dynamique jusqu’à la fin de l’année, afin de résorber le gap enregistré en mars et juin 2017.
Adama Badolo tire satisfaction du niveau global actuel de mobilisation des recettes par rapport aux prévisions annuelles.
La loi de finances 2017 prévoit des recettes de l’ordre de 720,688 milliards de FCFA venant de la DGI. Avec les 497,596 milliards de FCFA mobilisés en fin septembre 2017, la DGI affiche un taux de recouvrement de 69%.
Il lui reste 31% du montant total à recouvrer ; soit environ 223 milliards de FCFA. Lorsqu’on sait que le dernier mois de l’année, c’est-à-dire décembre, n’est pas toujours propice au recouvrement, on imagine que les 100% de recouvrement ; c’est-à-dire les 720,688 milliards de FCFA ; seront difficiles à atteindre. Néanmoins, Adama Badolo et son équipe peuvent espérer au moins un taux de recouvrement global de 95%.

Elie KABORE


La direction des grandes entreprises a mobilisé 93,91%

Quelles sont les performances des unités de recouvrement prises individuellement ?
Sur les 497,596 milliards de FCFA déjà mobilisés en fin septembre 2017, la direction des grandes entreprises a contribué à hauteur de 423,985 milliards de FCFA. Avec cette somme, elle affiche 93,91% de taux de réalisation. Au niveau des directions des moyennes entreprises, c’est la direction des moyennes entreprises des Hauts-Bassins, avec 101,06% de recouvrement, qui affiche le meilleur taux. Elle est suivie de la direction des moyennes entreprises du Centre II qui a réalisé un taux de 94,05% et de la direction des moyennes entreprises du Centre I avec 91,25% de taux de réalisation.
Le guichet unique du foncier de Ouagadougou affiche une réalisation de 78,62% et celle de Bobo-Dioulasso 75,87%.
Au niveau des régions, la direction régionale de la Boucle du Mouhoun a réalisé le meilleur recouvrement entre janvier et septembre 2017, avec 117,79% de taux de recouvrement.
Les directions régionales du Centre-Sud et du Centre-Nord suivent avec respectivement 113,63% et 113,45%. La direction régionale du Plateau central occupe le dernier rang avec 80,49%, juste devant la région du Sahel 82,69%, du Centre (84,45%) et des Hauts-Bassins (84,77%).

Commentaires
Numéro d'édition: 225

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.