De Bonnes Sources

• Tambao: le ministère des Mines a désigné son représentant
Après avoir accepté de se conformer à la décision du tribunal de commerce qui oblige l’Etat burkinabè à autoriser l’exportation du stock de 40 mille tonnes de minerai (manganèse), le ministère des Mines a désigné son représentant pour assister aux opérations. C’est Olivier Douamba, en service à la Direction générale des mines et de la géologie, qui va assister aux opérations en tant que représentant du ministère. Sa désignation a été faite le 16 octobre 2017. Du côté de la douane, il y aura également un représentant pour assister aux opérations organisées par Pan African Minerals.

•Impôts: remises de pénalités
Dans le cadre des opérations de recouvrement forcé en cours sur le territoire national, la direction des impôts a décidé de consentir « des remises de pénalités et de frais de poursuite , proportionnelles aux paiements des droits simples»  aux entreprises «soucieuses» de s’acquitter de leurs dettes. C’est ainsi que, pour un paiement de 100% des droits simples ; les services des impôts, sur demande de l’entreprise, accorderont une remise de 100% des pénalités. Cela est aussi valable pour les paiements partiels. Cette initiative de la DGI vise à accompagner les entreprises pour s’engager sur la voie du civisme fiscal.

• Le réseau ATEL Mali opérationnel
Alpha-télécommunications (ATEL) Mali, dont la licence appartient au groupe Planor d’Apollinaire Compaoré, a lancé ses activités. Quatre ans après l’obtention de la licence, le troisième opérateur de téléphonie malien a lancé son premier coup d’appels ce lundi 16 octobre 2017. C’était en présence du président du groupe Planor et du ministre malien en charge de l’Economie numérique. Il s’agit pour l’instant d’un lancement d’opérationnalisation du réseau. Les appels commerciaux devraient commencer en décembre prochain.

• Evaluation de l’administration fiscale (TADAT): la DGI forme ses cadres
La Direction générale des impôts (DGI) a organisé du 17 au 20 octobre 2017 un séminaire de formation de ses cadres à la méthodologie de l’outil diagnostique d’évaluation de l’administration fiscale  (TADAT). Selon un communiqué publié sur sa page Facebook, l’objectif de cette formation était de sensibiliser les participants à l’outil diagnostique et de les préparer aux entretiens d’évaluation prévus pour se tenir du 20 novembre au 05 décembre 2017. L’outil diagnostique d’évaluation est un instrument mis au point par des partenaires internationaux de développement, avec l’apport technique d’un large éventail d’experts, pour aider à rendre les administrations fiscales plus efficaces et équitables. Il fournit une évaluation indépendante, normalisée, basée sur des preuves, à qualité assurée, intégrale de la performance d’un système d’administration fiscale.

• Mortalité infantile: le Burkina dans le rouge
La mortalité néonatale a été divisée par 2 au Burkina depuis 1990, selon le nouveau rapport de l’UNICEF («Niveaux et tendances de la mortalité infantile»). Le taux de mortalité néonatale est en effet passé de 199 décès pour 1.000 naissances vivantes en 1999 à 85/1.000 en 2016. Un taux qui, même s’il est en baisse, est encore loin des Objectifs de développement durable (ODD) qui sont fixés à 12/1.000 à l’horizon 2030.

• Subvention de l’Etat à la presse privée: les bénéficiaires passent à la caisse
Le ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement a procédé à la remise officielle et symbolique de chèques aux entreprises de presse privée bénéficiaires de la subvention de l’Etat durant l’exercice 2017. 116 dossiers ont reçu dans le cadre de cette subvention. Mais au final, 105 dossiers ont été retenus.
Après la répartition, 78.542.673 FCFA ont été octroyés à la presse écrite, 242.587.951 FCFA à la presse audiovisuelle, 35.829.376 FCFA à la presse en ligne et 31.040.000 FCFA à la presse écrite en langue nationale.

Commentaires
Numéro d'édition: 225

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.