Ouleymatou Rakiéta Melaine Elsa Ouédraogo (en pullover marron) et Felicité Compaoré (en blanc) ont reçu les félicitations et les encouragements du directeur général de la mine d’Essakane, Bruno Lemelin.

Bourses canadiennes d’Essakane : Le DG de la mine reçoit les 2 bénéficiaires

Le mercredi 9 aout 2017, société minière IAMGOLD Essakane SA a signé une convention d’octroi de 2 bourses d’excellence aux meilleurs bacheliers burkinabè de la session 2016-2017. Selon les critères définis par la mine, l’une des bourses revenait au (à la) premier (ère) national(e) au BAC dans les séries scientifiques, et l’autre au (à la) premier (ère) au BAC scientifique de la région du Sahel, région abritant la mine. Il se trouve que les bénéficiaires de ces 2 bourses sont des filles. Ce 6 septembre 2017, le directeur général de la mine d’Essakane, Bruno Lemelin, a reçu les heureuses bénéficiaires sur le site d’Essakane.

Ouleymatou Rakiéta Melaine Elsa Ouédraogo (en pullover marron), élève du collège Tounouma garçon de Bobo-Dioulasso, est la première du Burkina au Baccalauréat série D avec une moyenne de 17,38 sur 20.

Durant tout son cycle scolaire, Ouleymatou s’est fait remarquer. Après la classe de 6e, elle a sauté la 5e pour la 4e directement. Ce qui ne l’a pas empêchée d’être la première de la région des Hauts-Bassins à l’examen du BEPC. En classe de terminale, alors qu’elle avait 17 de moyenne, son poursuivant immédiat s’en sortait avec 14 de moyenne sur 20. Elle promet de bien se concentrer sur ses études au Canada afin de faire honneur à la mine d’Essakane qui lui a offert cette bourse. Avec cette bourse, Ouleymatou a choisi de poursuivre ses études en génie civil.

La seconde bourse revient à Felicité Compaoré du lycée provincial de Djibo (en pullover blanc). Avec une moyenne de 15,67 sur 20, elle est la première de la région du Sahel. Elle se dit honorée par cette bourse et promet d’obtenir le diplôme de premier cycle sans redoubler.

Toutes les 2 ont été émerveillées par la simplicité de Bruno Lemelin, directeur général de la mine, qui a su les mettre en confiance. Elles ont aussi été impressionnées par l’accueil chaleureux à elle réservé par les travailleurs de la société, et les installations après la visite de la mine.

Chacune d’elle recevra une bourse annuelle d’un montant de 25.000 Dollars canadiens, soit l’équivalent de 11 millions de FCFA, sur une période minimum de 4 ans ; durée nécessaire à l’obtention du diplôme de premier cycle, avec possibilité d’un seul redoublement.

E.K

Commentaires
Numéro d'édition: 213

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.