De Bonnes Sources

Le Premier ministre s’est rendu sur le site de la STFL
Faire son propre constat des réalités sur le chantier de l’usine de la Société de transformation des fruits et légumes de Loumbila (STFL), à l’arrêt depuis 2013. C’est ce qui a conduit le Premier ministre Paul Thiéba, le 14 juillet dernier, sur le site de la STFL.
La mise en œuvre du projet se trouve aujourd’hui dans une situation compliquée, alors que le chef du gouvernement estime qu’il représente «un bel exemple de projet structurant en cohérence avec la politique économique du président». C’est-à-dire: «Accroître la production agricole et intensifier la transformation». Il a promis de trouver des solutions appropriées afin de parachever ce projet qui a été mis sous la responsabilité d’un administrateur provisoire nommé en avril dernier.

Téléphone mobile: un taux de pénétration de 80,9% en 2016
Selon les chiffres de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP),le parc total des lignes de téléphonie mobile est 15.404.040 abonnements (cartes SIM actives)pour l’ensemble des trois opérateurs (Onatel, Telecel Faso, Orange Burkina), à la fin du 4e trimestre de 2016.
Cela représente un taux de pénétration de 80,9% de la population nationale estimée pour 2016. C’est un taux en progression par rapport aux trimestres précédents et aux années précédentes.
Pour l’année 2016, la population nationale burkinabè est estimée par l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) à 19.034.397 habitants.

Cybercriminalité: Will Telecom et Goroko écope de 3 ans de prison
Le procès contre les présumé auteurs et complices de la fraude informatique au détriment de la CBAO a donné son verdict. Le délibéré est tombé.
L’homme d’affaires Will Telecom (Sayouba Zidwemba ) et Goroko qui étaient parmi les prévenus ont été reconnus coupables des faits à eux reprochés. Les deux opérateurs économiques ont écopé de 36 mois fermes et d’un million de FCFA d’amendes. Ce verdict est susceptible d’appel.
Les auditions des prévenus à la barre avaient permis de mieux comprendre le système de piratage des comptes de la banque via ceux de ses clients. La justice devait déterminer le niveau d’implication ou de complicité des clients qui ont reçu des virements dans le cadre de cette affaire.

Air France et SGBF  lancent «le prêt à partir»
La compagnie aérienne Air France et son partenaire la Société générale Burkina viennent de lancer le 14 juillet un produit innovant : le «  prêt à partir ».
Il s’agit de permettre à davantage de Burkinabè de voyager dès que le besoin se fait sentir et à tout moment.
C’est un produit qui permet aux hommes d’affaires, aux fonctionnaires et au ménages d’acquérir un billet d’avion Air France dans des délais records (entre 24 et 48h) à partir d’un taux d’intérêt de 0% selon le montant. Il suffit d’avoir un compte à la SGBF ou de l’y ouvrir pour l’occasion.
La banque s’engage à traiter le dossier de prêt en 48h pour permettre de voyager sans trop de tracas.

Commentaires
Numéro d'édition: 216

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.