Air France propose, à partir du 26 mars, 5 vols directs de Ouagadougou vers Paris et vice versa. C’est ce qu’a annoncé le directeur-pays de la compagnie aérienne, Alain Lahellec (au milieu), lors de la conférence de presse. (DR)

Ouagadougou /Paris avec Air France : 5 vols directs par semaine

• Des voyages en Airbus 330-200

• Avec une réduction du temps de vol

 

À partir du 26 mars 2017, Air France va assurer désormais cinq vols directs hebdomadaires à destination de Paris au départ de Ouagadougou. Ces vols directs seront majoritairement opérés en Airbus 330-200, avec une capacité de 208 sièges. Ouagadougou reprend une place centrale dans le dispositif d’Air France dans la sous-région. En plus de la qualité de services qu’on lui connait, la compagnie annonce, avec ces aéronefs, une réduction du temps de vol. 5h 35 mn désormais dans les deux sens. Il s’agit pour la compagnie de répondre aux attentes de la clientèle burkinabè. Ces changements ont été annoncés au cours d’une rencontre presse, le 20 mars dernier.
A partir du dimanche 26 mars, les vols de Ouagadougou /Paris et Paris /Ouagadougou seront directs. Les jours de vols qui comprennent le lundi, mercredi, jeudi, samedi et dimanche, à Ouagadougou tout comme à Paris, ont été conçus de façon à offrir des correspondances idéales vers le réseau moyen-courrier et long-courrier d’Air France via le hub de Paris Charles De Gaulle.


Ainsi, l’avion décollera de l’aéroport de Ouagadougou à partir de 22h35 pour atterrir à l’aéroport Roissy Charles De Gaulle de Paris à 6h10. Au retour dans le sens de Paris-Ouagadougou, l’avion partira à 16h10 pour arriver à 19h45 à l’aéroport de Ouagadougou. Ces vols directs permettront, à en croire les responsables d’Air France, de réduire le temps de vols à 5h35 aussi bien dans le sens Ouagadougou-Paris que dans le sens Paris-Ouagadougou. De l’avis du directeur-pays d’Air France, Alain Lahellec, la grande majorité des vols pourrait être opérée en Airbus 330-200, un avion moderne, gros porteur d’une longueur 59 mètres, avec une capacité de 208 sièges configurés en trois cabines.
40 sièges pour la classe business qui est un espace privilégié pour se reposer dans un confort optimal et une inclinaison à 180 degré et équipé d’un écran individuel qui permet d’accéder à 500 heures de programmes variés. 21 sièges pour la Premium économie, un espace généreux et privatif avec un fauteuil ergonomique, un écran tactile de 12 pouces, des rangements et un service de qualité en plein ciel.
Enfin, 147 sièges pour la classe économique qui prévoit un confort garanti à chaque voyage, un coussin et une couverture polaire pour se reposer, un fauteuil confortable et réglable. Tout cela agrémenté d’une escapade culinaire imaginée par de grands chefs étoilés.
Pour accompagner ce retour des vols directs, Alain Lahellec a informé que la compagnie Air France qui dessert 50 destinations en Afrique va mettre en place une nouvelle gamme de tarifs promotionnels vers tous les continents.
Ainsi, du 14 mars au 14 avril, le billet pour Paris coûte 375.000 FCFA TTC en aller-retour avec un arrêt gratuit à Paris autorisé à l’aller ou au retour. «Les prix n’ont jamais été baissés à un tel niveau», a assuré le directeur régional d’Air France, Denis Hasdenteufel, qui a confié que ces prix ont été étudiés pour augmenter la part de marché de la compagnie dans un Burkina qui prend son envol.
«Le pays redémarre, l’économie redémarre. Nous avons confiance au Burkina Faso, nous investissons dans ce pays et c’est pour cela que nous avons mis en œuvre ce programme afin de satisfaire cette relance», foi de Denis Hasdenteufel.

Hannifah SAWADOGO

Commentaires
Numéro d'édition: 199

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.