Cyber-escroquerie : 17 personnes au moins devant le juge.

L’affaire est instruite depuis quelques semaines au niveau de la justice burkinabè. Très discrètement les juges en charges du dossier ont instruit le dossier et sauf rebondissement, le dossier sera très prochainement puisque, apprend-on, il passerait au tribunal des flagrants délits. 17 personnes voir plus ont été écrouées dans le cadre d’un vaste réseau lié à la cybercriminalité. Le dossier aurait pu passer inaperçu si les enquêteurs n’avaient pas pris dans les mailles de leurs filets quelques golden boys de la capitale. Un homme d’affaires bien connu de la place, en fuite depuis le début de l’affaire a été arrêté à la frontière d’un pays voisin et remis à la justice burkinabè.
De quoi s’agit –il ? Il est reproché à ces individus d’avoir bénéficié de transferts d’argent illégaux dans leurs comptes et de les avoir utilisés. Un complice approvisionnait leurs comptes sur le dos des banques victimes. L’enquête devrait déterminer exactement comment fonctionnait cette cyber-escroquerie. Une des banques de la place, ayant découvert le manège, alerte les autorités qui ont ouvert une enquête avec les secousses qu’on connait actuellement. D’après nos informations, certains des prévenus sont passés aux aveux et se seraient même engagés à rembourser les sommes frauduleusement acquises.

 

Commentaires
Numéro d'édition: 199

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.