Sociétés minières internationales : L’expertise burkinabè se vend bien

• Cyrille Kabré a représenté Newmont Ventures

• Zak Sanfo, le géochimiste de Kinross Gold Corporation

• Oumar Toguyeni, vice-président d’IAMGOLD en Afrique de l’Ouest

 

L’expertise burkinabè se vend bien dans les grandes sociétés minières, au plan international. Ils sont nombreux nos compatriotes qui monnaient leurs talents dans ces sociétés minières. C’est le cas de trois d’entre eux dont voici les portraits.
Cyrille Kabré. Cet ingénieur géologue a représenté de la société minière américaine Newmont Ventures au Burkina Faso de mai 2006 à juin 2014. Pour y arriver, Cyrille Kabré a parcouru un long chemin.
Sur le plan des études, il est titulaire, depuis 1980, d’un doctorat 3e cycle en Sciences des matières minérales et énergétiques (Géochimie appliquée aux gisements) de l’Université Paris VI, après un Diplôme d’études approfondies (DEA) des Sciences des matières minérales et énergétiques en 1978 et un Diplôme universitaire d’études scientifiques (DUES), entre 1972 et 1977. Le tout appuyé par de nombreux stages dans les mines de France et du Canada. Cyrille Kabré a dirigé le Bureau de consultations de services (BCS), société créée depuis 2003 et qui intervient essentiellement dans le domaine minier, et KC Consulting créée en 2013. «Je suis membre de la Chambre des mines du Burkina où je suis responsable chargé de la formation et du transfert des technologies et Gérant de la société Xplore Resources», affirme-t-il.
Mais avant, il a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein du Bureau voltaïque de la géologie et des mines (BUVOGMI), actuel Bureau des mines et de la géologie du Burkina (BUMIGEB), où il a été, de 1980-1984, le chef de la mission Bouroum (exploité actuellement par SOMITA) et responsable des équipes de prospection, de sondages et d’évaluation des gisements découverts dans le cadre du projet mené à l’époque par le BUVOGMI.
Dans la société minière de Poura, il fut successivement chef de mission, directeur général de la Société de recherche et d’exploitation minière du Burkina (SOREMIB).
A ces titres, «j’ai été responsable de plusieurs campagnes de recherches géologiques, responsable de toutes les opérations de la mine d’or de Poura et responsable du suivi de l’application de la politique minière du Burkina Faso au sein de l’administration centrale». Au ministère des Mines, il a occupé le poste d’inspecteur général et directeur général des mines et de la géologie. Ces expériences lui ont permis de réaliser ou de participer à l’évaluation des besoins matériels et financiers pour la réhabilitation de la mine de Poura, à l’élaboration des dossiers de demande de financement et aux négociations en vue du partenariat d’International Gold Resources avec la SOREMIB.
«D’autre part, j’ai été le président du comité de promotion des permis d’Essakane. A ce titre, j’ai rédigé les termes de références de l’appel d’offres restreint pour la reprise des activités à Essakane par un privé», indique Cyrille Kabré qui a laissé une empreinte de consultant dans son curriculum vitae. «En tant que Consultant, j’ai participé ou réalisé des études dans les projets.

Zak Sanfo est un géologue burkinabè spécialisé en géochimie, qui fait carrière à l’international. Titulaire d’un doctorat (PhD) en géochimie de l’Université d’Aix-Marseille, France (1994), il est aussi titulaire d’un DEA en géologie option géochimie – pétrologie de surface de l’Université de Poitiers, France (1989).
Zak Sanfo a débuté sa carrière à BHP World Minerals en Afrique de l’Ouest basé à Ouagadougou de 1995 à 1998 dans la recherche aurifère comme géochimiste de projet. A ce titre, il a contribué à des découvertes de mines ou projets avancés au Burkina, Mali et Côte d’Ivoire, la plupart sont aujourd’hui des mines en exploitation.
Zak Sanfo a ensuite rejoint Barrick Gold Corporation Afrique de l’Est, Afrique de l’Ouest et Australie. Cette compagnie est la plus grande société minière aurifère avec des projets en Amérique du Sud et en Amérique du Nord, en Afrique et en Australie. Il a occupé successivement les postes de chef de génération de projets et géochimiste à Dar Es Salaam en Tanzanie 1999 à 2004, manager du programme Afrique de l’Ouest de 2004 à 2006 basé à Ouagadougou et chef géochimiste pour l’Afrique-Australie et le Pacifique de 2006 à 2007 basé à Perth en Australie. Puis, il a travaillé pour le compte de BHP Billiton Afrique, Australie et Asie de 2007 à 2010. BHP Billiton est la plus grande société minière multinationale au monde, qui exploite une grande variété de produits, dans plus de 25 pays, employant environ 41.000 personnes. La compagnie a plusieurs activités d’exploration et d’exploitation qui incluent le cuivre, le nickel et des minerais comme la bauxite, le fer et le manganèse. A BHP Billiton, il a été en charge de la géochimie pour l’Afrique comme spécialiste-Afrique et pour le monde comme chef géochimiste global. D’abord basé à Londres, il a travaillé en Afrique du Sud, au Burundi, en Tanzanie pour l’exploration du Nickel, en RDC et Zambie pour l’exploration du Cuivre, en Guinée et Liberia pour l’exploration du fer et Gabon pour l’exploration du Manganèse. De juillet 2009 à septembre 2010, il a été chef géochimiste global basé à Singapour. Il s’est occupé des projets Cuivre-or du Pacifique, du Sud-Est de l’Asie, manganèse de l’Afrique Australe et cuivre du RDC et Zambie.
Depuis avril 2011, Zak Sanfo travaille comme Directeur technique exploration-Afrique à Kinross Gold Corporation (basé à Las Palmas en Espagne). Kinross Gold est le cinquième producteur d’or au monde avec 2,59 millions d’onces d’or produites en 2015, environ 81 tonnes d’or. Les activités de la société sont principalement réalisées au Brésil, Chili, Ghana, en Mauritanie, Russie et aux États-Unis.

Oumar Toguyeni a commencé à travailler depuis 2012 comme de vice-président, Affaires commerciales, Afrique de l’Ouest chez IAMGOLD. En 2013, il a été promu vice-président régional, en charge de tous les activités d’IAMGOLD en Afrique de l’Ouest. Il occupe toujours ce poste. IAMGOLD est la société qui exploite la mine d’or d’Essakane.
Avant de se joindre à IAMGOLD, Oumar comptait plus de 25 années d’expérience internationale en exploration, en développement de projets et en production de ressources, dont l’or, les métaux de base et la bauxite. Il a commencé sa carrière en tant que géologue principal à SOREMIB, une société minière au Burkina Faso, avant de se joindre à BHP Billiton en 1995 où il a occupé divers postes de direction au Burkina Faso, en Guinée et aux Pays-Bas. En 2003, M. Toguyeni s’est joint à Alcoa World Alumina, aux États-Unis, au titre de directeur de développement stratégique des mines, pour ensuite être promu au poste de directeur minier, région de l’Atlantique, dans le cadre duquel il a supervisé l’exploitation minière et les projets de développement en Afrique, en Amérique du Sud et dans les Caraïbes.
Après des études primaires et secondaires à Bobo-Dioulasso, Oumar a reçu son diplôme d’Ingénieur géologue à l’Institut des sciences de la terre de l’Université de Dakar (Sénégal) en 1986 et a obtenu en 2005 un MBA à la Webster University, aux États-Unis.
Sur le plan associatif, il est membre de l’association du Professional geoscientists of Ontario (APGO) au Canada, Canadian institute of mining, metallurgy and petroleum (CIM) et Australasian institute of mining and metallurgy (AusIMM).

Elie KABORE

Commentaires
Numéro d'édition: 192

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.