Société-Culture

Abus de confiance : L’huissier écope de 12 mois de prison ferme

 

L’huissier de justice Alexis Ilboudo, poursuivi pour abus de confiance sur plus de 100 millions de fcfa (confère L’Economiste du Faso N°176), a été reconnu coupable des faits et condamné à 12 mois de prison ferme au cours de son procès qui s’est déroulé le 21 novembre 2016 au Tribunal de grande instance de Ouagadougou. C’est une tache noire sur la carrière d’un des doyens de la Chambre nationale des huissiers de justice du Burkina. Alexis Ilboudo, 74 ans, a été reconnu coupable des faits d’abus de confiance. Incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) depuis le 27 juillet 2016, il a été condamné à 12 mois de prison ferme et au remboursement des sommes dues. Contacté par des avocats pour le recouvrement de sommes d’argent auprès de personnes physiques et morales condamnées par des décisions de justice, l’huissier recouvrait lesdites sommes, mais ne les reversait pas à ses clients. C’est après des lettres de relance sans réponse que le cabinet de Me Mamadou Traoré a déposé une plainte contre lui pour abus de confiance. 44.100.000 FCFA sont en jeu dans cette affaire. A la barre, Alexis Ilboudo a reconnu les faits. Il a expliqué avoir recouvré l’argent et en l’absence de Me Mamadou Traoré, il dit avoir remis un peu moins de 20.000.000 de FCFA à un de ses collègues et lui-même à garder 25.000.000 de FCFA.
Le jugement portait sur les 44.100.000 FCFA et une autre affaire de 500.000 FCFA. A l’audience, il a sollicité la clémence du tribunal pour une condamnation avec sursis et s’est engagé à payer sa dette au plus tard en janvier 2017. Le tribunal ne l’a pas suivi. Il a été condamné à 12 mois de prison ferme et au remboursement des sommes dues. La condamnation d’Ilboudo n’est pas la fin de ses ennuis judiciaires. D’autres dossiers le concernant sont pendants. Une autre plainte pour abus de confiance déposée le 21 février 2016 par Me Edasso Rodrigue Bayala contre Me Alexis Ilboudo pour abus de confiance sur 56.259.420 FCFA est pendante. Un montant qui devait être payé à Daniel Sawadogo après un jugement victorieux contre la société PETROFA SA. Là aussi, l’huissier Alexis Ilboudo commis au recouvrement de la somme ne l’a pas versée. Cette plainte est à la section de recherches de la gendarmerie. Dans cette affaire, l’huissier aurait bénéficié de la complicité d’un certain Abdoulaye Ouédraogo qui a pris la poudre d’escampette.

Fréderic Cisse

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page