IAMGOLD exploite la mine d’Essakane au Burkina Faso où elle détient 90 % des actions.

IAMGOLD Essakan : De bons résultats au 3e trimestre

• Hausse de la teneur à 1,3 gramme par tonne d’or

• Le débit de l’usine a aussi augmenté de 11 %

 

Les résultats financiers au 30 septembre 2016 de la société IAMGOLD sont excellents. La société enregistre une net hausse du profit de 102 millions $ (environ 61,2 milliards de FCFA si le dollar s’échange à 500 FCFA) et du flux de trésorerie net provenant des activités d’exploitation de 117 millions $ (58,5 milliards de FCFA) par rapport à la même période de l’exercice 2015, a déclaré Steve Letwin, président et chef de la direction d’IAMGOLD, dans un communiqué de presse diffusé le 7 novembre 2016.
IAMGOLD exploite la mine d’Essakane au Burkina Faso où elle détient 90 % des actions. Au troisième trimestre de 2016, sa production aurifère s’est accrue de 17 % par rapport à la production du 2e trimestre de l’année en cours. La hausse provient de l’augmentation de 5% de la teneur d’or à 1,3 gramme par tonne d’or et de l’accroissement du débit à l’usine de 11%.
Comparativement au troisième trimestre de 2015, la production a baissé, principalement du fait d’un débit plus faible engendré par une plus forte proportion de roche dure et une récupération moindre attribuable à la hausse de la teneur en graphite dans le minerai, en partie contrebalancés par la hausse de la teneur.
Les décaissements pour produire l’once d’or ont aussi baissé de 16 % par once comparativement à la même période de l’exercice précédent. La baisse du prix du carburant a donc profité à la société.
Mais, elle a été en partie mitigée par une hausse de la consommation de carburant, compte tenu de l’extraction effectuée à la fosse de Falagountou, située à environ 11 kilomètres de l’usine.
Dans le registre de l’énergie, Essakane poursuit la réalisation d’une centrale solaire.
Les bons résultats d’Essakane au troisième trimestre s’expliquent aussi par la baisse des coûts de maintien comparativement au deuxième trimestre de 2016 et de la même période de l’année précédente.
Cette baisse est principalement attribuable à une hausse des ventes au cours du troisième trimestre de 2016 de 12.000 onces d’or contenus dans le charbon fin, à une diminution des coûts décaissés et à des coûts moindres en immobilisations de maintien autres que les frais de découverture capitalisés.

E. K


Des procédés pour mieux récupérer l’or

Au cours du trimestre, Essakane a entamé une série d’études géo-métallurgiques pour améliorer la récupération d’or au moment du traitement du minerai qui comporte une forte teneur en graphite. Pendant ce même trimestre, l’usine de traitement du charbon fin et le réacteur de lixiviation intensive ont été mis en service.
L’usine de traitement du charbon fin permettra d’accroître l’or vendable en facilitant le traitement du charbon fin sur le site et le réacteur intensif de lixiviation améliorera encore plus la récupération globale de l’or.

Commentaires
Numéro d'édition: 181

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.