La 14e édition du Siao est très attendue après le report de 2014. (Ph: Yvan SAMA)

14e édition du Siao  : Le Rdv de tous les challenges

• 300.000 visiteurs attendus

• Des dispositions sécuritaires prises

• Un budget de 480 millions de FCFA

 

La 14e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (Siao) se tiendra du 28 octobre au 6 novembre prochain.
Le thème retenu pour l’occasion est «Artisanat africain, entrepreneuriat féminin et protection sociale». Après le report de l’édition de 2014, l’ambition de la direction de l’évènement est d’offrir 550 stands aux exposants et d’obtenir la participation d’au moins 25 pays, 250 acheteurs et visiteurs professionnels venant de tous les continents. Plus de 300.000 visiteurs sont attendus à cette 14e édition. Le budget de cette 14e édition est estimé à 480 millions de F CFA.
Le défi est de taille, car la confiance a baissé au niveau des exposants et des acheteurs professionnels après le report du salon décidé en 2014 par le gouvernement. Suite à une analyse de l’évolution de l’épidémie de fièvre à virus Ebola dans certains pays de la sous-région, l’annulation de l’édition de 2014 avait été décrétée afin d’éviter de créer des situations favorables à l’expansion de l’épidémie qui se révélait très contagieuse. Cette annulation a créé de grosses pertes pour le comité d’organisation, soit environ 85 millions de FCfa et un manque à gagner pour les artisans. De nombreux artisans déjà prêts pour l’évènement étaient endettés et n’ont pas pu écouler leurs marchandises comme prévu au salon de Ouagadougou. Malgré les difficultés financières, ils veulent y croire et se disent prêts pour le rdv de cette année. A la date du report, les demandes validées des exposants se chiffraient à 517 stands sur une offre totale de 550 stands, soit un taux global d’occupation de 94%.
Le comité d’organisation se veut malgré tout optimiste et espère faire oublier cet épisode d’annulation qui a fait perdre beaucoup d’argent aux artisans et à la direction du Siao. «Il est essentiel de réussir l’édition de 2016 après l’annulation de celle de 2014», affirmait le directeur général du Siao, Dramane Tou, lors de la conférence de presse donnée par le comité d’organisation en mai dernier. Néanmoins, des doutes subsistent toujours quant à la sécurité des exposants et des acheteurs. Sur ce point, le directeur général du Siao rassure quant aux dispositions sécuritaires: «La sécurité du site et des visiteurs sera assurée».
Il en veut pour preuve le renforcement du système de vidéo-surveillance sur le site, l’installation des portiques de contrôle aux portes d’entrée, l’acquisition de valises de détection des métaux. Cette année, un clin d’œil est fait aux femmes à travers le thème. Il se justifie selon les organisateurs par la place non moins importante qu’occupent les femmes dans le secteur de l’artisanat et leur forte participation au Siao. Selon les statistiques, environ 48% des participants en 2012 étaient des femmes. Les prix des stands sont restés inchangés. Pour les stands de 9 m² en pavillon climatisé, la participation individuelle est de 700.000 F CFA, les stands des pays de la zone Afrique coûtent 1 million et ceux des pays du reste du monde, 1,5 million. Pour la participation des institutions financières et portuaires, le prix a été fixé à 2 millions. En ce qui concerne les stands de 9 m² en pavillon ventilé, la participation individuelle a été fixée à 300.000 F CFA. Tous attendent le grand rendez-vous de l’artisanat à Ouagadougou et espèrent que tout se passera bien, avec de véritables dispositions sécuritaires.

Germaine Birba


Les chiffres l’ édition 2012

A l’issue de la 13e édition tenue en 2012, les données ci-après ont été recueillies : 3.384 exposants venant de 32 pays contre 3.425 de 28 pays en 2010, 306 acheteurs et visiteurs professionnels (dont 116 acheteurs professionnels) venant de 23 pays contre 152 acheteurs et visiteurs professionnels provenant de 18 pays en 2010, 500 journalistes relevant de 104 organes de presse provenant de 9 pays contre 483 de 80 organes provenant de 7 pays en 2010, 307.440 visiteurs grand public contre 302.000 en 2010, 411 rencontres B to B pour une valeur d’intentions de commandes de 97 millions de F CFA. Un bilan que le comité d’organisation espère rehausser cette année.

Commentaires
Numéro d'édition: 177

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.