Par la signature de ce procès-verbal, la République de Chine (Taïwan) met à la disposition du gouvernement burkinabè une enveloppe de 28,6 milliards de F CFA. (DR)

Coopération taïwanaise : 28,6 milliards de F CFA pour le Burkina

• Financement pour une période de 2 ans

• Montant destiné à 26 projets prioritaires

 

La République de Chine (Taïwan) va mettre à la disposition du Burkina Faso une enveloppe de 28, 6 milliards de F CFA (43,7 millions d’euros) au titre de la coopération entre les deux pays. C’est la principale décision de la 11e session de la commission mixte de coopération Burkina-Taïwan qui vient de se tenir les 22 et 23 septembre 2016 à Ouagadougou.
Ce type de rencontres se tient régulièrement dans le cadre du « renforcement des relations d’amitié et de coopération, et conformément à l’Accord-cadre de coopération qui lie les deux pays ». Cette session tenue à Ouagadougou a permis de faire le bilan de la coopération et d’apprécier les nouveaux dossiers soumis à cette coopération bilatérale.
Les deux Etats ont confirmé le principe qui guide leurs relations. Le Burkina Faso a renouvelé son soutien constant à la participation de la République de Chine (Taïwan) aux instances onusiennes et internationales et, en retour, la République de Chine (Taïwan) a rassuré le Burkina Faso de son soutien à ses efforts de développement.
De façon concrète, la rencontre a retenu 26 projets prioritaires pour le développement du Burkina Faso. L’enveloppe de 28,6 milliards de F CFA est donc destinée à financer ces 26 projets prioritaires. Cela se fera sur la période 2017-2018. C’est-à-dire en 2 ans.
Selon les termes du communiqué final qui a sanctionné les travaux de cette 11e session, les projets retenus sont en phase avec le Plan national de développement économique et social (PNDES), nouveau référentiel de développement du Burkina Faso. Les projets qui bénéficient du financement concernent de nombreux secteurs tels que la santé, l’éducation, l’agriculture, la formation professionnelle, l’économie numérique, l’énergie, la défense, l’environnement, le développement culturel et artistique, etc.
Toutefois, le Burkina a soumis 5 autres projets prioritaires pour lesquels Taïwan dit « avoir pris bonne note de l’importance ». A cette 11e session, la forte délégation taïwanaise était conduite par Wu Chih-Chung, le vice-ministre taïwanais des Affaires étrangères.
Il a co-présidé les travaux avec son homologue burkinabè, Rita Solange Agneketom/Bogoré, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’extérieur, chargé de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur.
Le régime du président Roch Kaboré a décidé de maintenir avec Taïwan les relations que son prédécesseur a engagées depuis 1994.
A l’occasion de cette session de la commission mixte de coopération, les deux Etats ont salué les progrès qu’ils ont accomplis dans leurs relations bilatérales. Ils se sont également félicité de « la volonté constante et réaffirmée des deux chefs d’Etat d’œuvrer à la consolidation et à l’élargissement de ces relations ».
Au cours d’une audience accordée par le Premier ministre burkinabè au chef de la délégation taïwanaise, les deux personnalités ont passé en revue l’état de la coopération entre leurs deux pays et les perspectives de leur renforcement dans les années à venir.
A la clôture de la 11e session de la commission mixte de coopération, le 23 septembre dernier, les deux pays se sont donné rendez-vous en 2018 à Taipei pour la tenue de la 12e session.

Karim GADIAGA


Un mariage d’intérêt qui résiste

C’est en 1994 que le Burkina Faso a décidé de se remettre avec Taïwan, après une interruption qui l’avait amené du côté de la Grande Chine à partir de 1973. Depuis le retour sur l’île, les deux pays entretiennent une coopération bilatérale qui couvre plusieurs domaines. Le Burkina soutient la participation de la République de Chine Taïwan aux organisations internationales, notamment aux institutions spécialisées de l’ONU.
En retour, Taïwan finance des projets dans notre pays. Plus d’une vingtaine de projets basés au Burkina bénéficient aujourd’hui de l’accompagnement de la coopération taïwanaise.
Bourse


Avis de paiement à BOA Burkina

Un avis de paiement d’intérêts annuels et de remboursement partiel du capital de l’emprunt obligataire dénommé « BOA Burkina Faso 6,25% 2012-2017 » a été publié à la BRVM le jeudi 29 septembre.
Le montant global net concerné par les paiements est de 894 millions de FCFA. La Banque procédera au paiement effectif à partir du 11 octobre prochain.

Commentaires
Numéro d'édition: 174

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.