Dossier

JNQ 2016 : La quête permanente de la qualité

 

La 26e édition des Journées nationales de la qualité (JNQ) a refermé ses portes le 28 juillet sur une note de satisfaction. Le thème «Burkina 2025: de l’effervescence à l’émergence par la qualité et la productivité» a été le prétexte pour les participants à ce 26e rendez-vous d’échanger utilement à travers de nombreux ateliers.
Chacun a manifesté un intérêt particulier, en apportant des contributions multiformes à la réussite de cette rencontre consacrée aux questions de productivité et de qualité. Tous ces échanges se sont déroulés dans une dynamique d’intégration économique sous-régionale, avec la participation de la Côte d’Ivoire et du Mali.
Au terme de ces 26es JNQ, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Stéphane Sanou, a réitéré la volonté de réaliser la vision prospective «Burkina 2025» par la promotion de la qualité et de la productivité dans toutes les chaînes de valeur, en ce sens qu’elles constituent des piliers stratégiques à la mise en œuvre des politiques économiques et sociales dans notre pays.
La tribune de cette 26e édition a permis de démontrer que les JNQ sont toujours des occasions de magnifier la place de l’infrastructure qualité dans la compétitivité de nos entreprises et le développement de l’économie de notre pays.
En effet, le défi de la qualité est une exigence qui s’impose à tous les acteurs de la vie économique. C’est pourquoi le ministre Sanou a tenu à rappeler que «nos entreprises sont interpellées à des exigences pour leur compétitivité». Il a donc invité les uns et les autres à poursuivre la mutualisation de leurs efforts et moyens pour une amélioration continue et une adhésion de tous aux valeurs de la qualité. A travers les différentes communications, il a été rappelé que la politique qualité doit soutenir le développement de l’économie nationale et sous-régionale par le renforcement de la performance et l’amélioration de la compétitivité des organisations. Alexandre Sanfo, premier responsable de l’ABMAQ, note qu’il est impérieux de «faire de la qualité totale le fondement de toute politique de management des organisations et contribuer à l’instauration d’une culture qualité au sein des populations et dans leurs régions».
Structure de référence dans la sous- région, l’ABMAQ doit pleinement assumer sa mission qui est de promouvoir et vulgariser toutes démarches qualité et de productivité, la culture qualité par une offre de services innovants, adaptés et compétitifs à l’endroit des organisations, de la population et de l’Etat.
Les 26es JNQ auront permis à l’ABMAQ de poser ses orientations stratégiques. Cette association ambitionne de se positionner comme un acteur incontournable en matière de qualité et de productivité au Burkina et dans la sous-région. Elle veut ainsi poser les jalons d’une structure forte et pérenne d’appui au développement national et sous-régional. C’est seulement dans cette posture qu’elle pourra piloter la performance et le progrès. Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, qui s’est montré intéressé par cette initiative est allé encourager l’activité. Pour lui, on parle très peu du déficit de compétitivité et de productivité qu’il faut arriver à briser.
Dans sa vision, ces freins se voient à tous les niveaux, à commencer par la qualité de l’accueil du public, la qualité des produits. Ce sont donc des enjeux qui interpellent les gouvernants.

Alexandre Le Grand ROUAMBA


Les moyens pour viser l’objectif

Afin d’atteindre les orientations stratégiques de leur plan 2015-2017, les membres de l’ABMAQ et les participants des JNQ ont convenu qu’il est nécessaire de développer les capacités d’action de l’association, de diversifier et d’améliorer l’offre de services. Consciente que la qualité est l’un des domaines sur lequel le consensus national est impératif, l’ABMAQ entend rechercher des partenariats et des synergies d’action en vue de réussir ses projets et programmes. Elle affirme pouvoir se donner les moyens à cet effet.

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page