Certification ISAGO : La RACGAE présente sa qualification

* 1er pays francophone à l’obtenir, selon Yssouf Traoré

* Réduire les dommages au sol lors des exploitations des avions

 

Le 15 juillet dernier, la Régie administrative chargée de la gestion de l’assistance administrative en escale (RACGAE) a présenté officiellement son certificat de label qualité ISAGO (IATA safety audit for ground opérations) au grand public. Sous la bannière d’IATA (Association du transport aérien international) et destiné aux compagnies aériennes, l’ISAGO est un outil de maîtrise de la sécurité des opérations au sol et contribue à la réduction des coûts liés aux accidents, aux incidents et aux dommages causés non seulement aux aéronefs mais également au personnel au sol.
En effet, lors des exploitations des avions, les dommages au sol représentent un coût significatif. En 2008, l’IATA l’a évalué à près de 4 milliards UDS par an, avec les coûts indirects liés aux blessures graves ou aux décès causés au personnel, à l’hébergement des passagers et membres d’équipage, à la perte de confiance, aux irrégularités de l’exploitation, etc.
La mise en œuvre des normes opérationnelles internationalement reconnues permettra de réduire, par l’emploi rigoureux de cet outil, les dommages énoncés. Avec ce certificat en main, la RACGAE compte désormais parmi les premières sociétés francophones d’assistance en escale dans la sous-région à être labellisées. Selon les organisateurs, cette certification Qualité permettra au pays de rayonner au-delà de ses frontières, car le registre ISAGO est consulté de par le monde sur le site internet d’IATA. Le personnel de la RACGAE, avec à sa tête son superviseur général, Youssouf Traoré, a tenu à manifester sa joie face à cette distinction qui est pour lui un défis. Ils espèrent booster avec ce label qualité leurs efforts et travailler à aller de l’avant afin de pouvoir renouveler ce certificat en fin 2017. «Cette inscription devra être renouvelée avant décembre 2017 et je sais compter sur l’engagement de tous pour préserver cet acquis obtenu de haute lutte et qui fait aujourd’hui la fierté de notre cher pays, pour un développement durable de nos activités sur la plateforme».
Le rôle des agents de la RACGAE est crucial dans le bon déroulement de l’aviation civile. En tant que structure d’assistance en escale, les agents de la RACGAE ont pour mission l’assistance en escale des passagers, des compagnies aériennes et particulièrement des aéronefs.
Au Burkina Faso, la RACGAE agit comme un prestataire de services qui a un rôle prépondérant dans la sécurité et la sûreté aériennes au sens de l’OACI, éditrice des normes et des recommandations applicables dans les pays signataires de la convention de Chicago adoptée le 7 décembre 1944 et relative à l’aviation civile internationale. Selon les statistiques de la RACGAE, en 2015, elle a assuré le traitement de 300.000 passagers, 8,9 millions kg de fret, 151.000 kg de produits postaux et plus de 6.700 mouvements d’aéronefs à l’escale de Ouagadougou.

Germaine BIRBA


La carte d’identité de la RACGAE

La RACGAE a été créée en 2002. Elle emploie 230 personnes réparties entre Ouagadougou et Bobo-Dioulasso et compte 1/5 de personnel féminin. A ce jour, la RACGAE assiste régulièrement 13 compagnies aériennes, dont 9 pour le transport de passagers et 4 pour le transport du fret.
L’assistance en escale comporte des opérations d’enregistrement, d’embarquement et de débarquement des passagers et des bagages dont la manutention du fret, du trafic, de préparation des plans de vol, de parcages d’avions, de la supervision de ravitaillement en carburant, de l’entretien des pistes ainsi que tous les services administratifs et sociaux liés à ces activités.

Commentaires
Numéro d'édition: 168

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.