L’exploitation de la mine de Poura a commencé dans les années 1940 en mode moderne ciel ouvert. Dans les années 1960, commence l’exploitation souterraine qui ne durera pas, pour des raisons économiques. Elle sera reprise par la SOREMIB en 1973. (DR)

Commission d’enquête sur les mines : Qui sont les commissaires ?

• Un savant dosage de compétences

• Les auditions ont commencé

 

Le compte à rebours a commencé du côté de l’Assemblée nationale où siège la commission d’enquête parlementaire sur les titres miniers et la responsabilité sociale des sociétés minières.
Installés le 14 juin dernier, les 10 commissaires ont un délai de 60 jours pour produire leur rapport. Et l’équipe conduite par le Dr Ousseini Tamboura semble avoir pris la mesure du boulot qui l’attend (voir encadré).
C’est ainsi que depuis la semaine dernière, la commission a lancé un appel à témoins sur les ondes. Elle demande à toute personne ou structure détenant des informations en lien avec l’objet de l’enquête de se présenter à son siège.
Le plan de travail de la commission prévoit des rencontres avec la plupart des départements et institutions impliqués dans la gestion des mines.
Il s’agit entre autres des démembrements des ministères en charge des Mines, de l’Economie et des Finances ainsi que ceux de l’environnement.
En principe, selon nos informations, les commissaires sont à pied d’œuvre depuis le 1er juillet.
Ces auditions au niveau central vont être complétées par des sorties sur le terrain, histoire de confronter les informations.
Au contact des populations sur le terrain, les députés de la commission d’enquête vont également éprouver la notion de «responsabilité sociale» mise en œuvre par les sociétés minières auprès des populations riveraines.
Dans le cadre de l’accomplissement de sa mission, la commission a décidé de s’attacher les services de deux experts. Un spécialiste en fiscalité minière et un autre en responsabilité sociale des entreprises.
L’appel à candidatures est clos depuis le 22 juin dernier et les délibérations qui ont suivi ont permis de doter la commission d’enquête de personnes ressources à même de l’accompagner convenablement dans la réalisation de sa mission. Ce recrutement est fait sur la base de l’article 7 du règlement intérieur régissant le fonctionnement de la commission parlementaire.

FW


commission

Commentaires
Numéro d'édition: 165

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.