De Bonnes Sources

• 168,410 milliards de FCFA de recettes minières collectées en 2015
La contribution des recettes minières au budget de l’Etat au titre de l’année 2015 est connue. Elle se chiffre à 168.410.376.498 F CFA selon les chiffres émanant du ministère en charge des Mines. Ce montant est resté constant par rapport à l’année 2014 où 168.493.466.552 F CFA de recettes minières ont été collectées pour le compte du budget national. La même source indique qu’en 2013, 191.408.419.254 F CFA ont été collectés auprès des acteurs miniers. La baisse enregistrée de la contribution du secteur en termes de recettes s’expliquerait principalement par la baisse du cours de l’or. En 2015, la production industrielle d’or s’élève à 36,350 tonnes contre 36,283 tonnes en 2014.

• Sofitex: Yaméogo, nouveau patron des fibres et textiles
Wilfrid Aimé G. S. Yaméogo, Mle 27 764 N, juriste, 1ère classe, 6e échelon, est le nouveau Directeur général de la Société des fibres textiles du Burkina (SOFITEX). L’homme était précédemment au ministère du Commerce où il occupait le poste de secrétaire permanent du suivi de la filière cotonnière. Il a été nommé en Conseil des ministres le 23 mars.
Il remplace à ce poste Bernard Zougouri lui aussi ancien cadre du ministère du Commerce, après un an d’exercice.

• Céréales: réflexion autour d’une centrale d’achat
Le Réseau de veille sur la commercialisation des céréales (RVCC) a lancé une réflexion sur la mise en place d’une centrale d’achat des céréales. L’idée avait été émise par les autorités comme un des recours possibles pour lutter contre la volatilité des prix sur le marché. Le rapport provisoire de l’étude conduite à cet effet a été restitué vendredi dernier. Elle confirme la nécessité de la mise en place d’un tel outil.
Les consultants ont pris le soin d’évaluer tous les mécanismes déjà expérimentés sur le terrain par les acteurs.
Leurs conclusions sont sans appel, le marché est toujours dominé par des fluctuations importantes. Les acteurs aspirent à 95% à la vérité des prix. L’étude a dégagé deux axes de plaidoyer pour les membres du réseau: la mise en place d’une centrale d’achat virtuelle et la prise en compte de préoccupations des acteurs des chaines de valeur dans le processus de création d’une centrale d’achat d’une part, d’autre part l’augmentation et l’organisation des achats locaux de l’Etat auprès des petits producteurs.

• Zedess au CENASA
Non, ce n’est pas pour un concert! L’artiste musicien Zedess, Seydou Zongo à l’état civil, a été nommé directeur général du Centre national des arts du spectacle et de l’audiovisuel (CENASA) lors du dernier Conseil des ministres. L’homme, on se rappelle, s’était engagé sur la liste du PAREN comme 2e titulaire après Tahirou Barry, actuellement ministre de la Culture et du Tourisme.

• AICB: concertations tous azimuts
Association interprofessionnelle du coton du Burkina est en concertation avec ses membres depuis quelque temps. L’objet de ces rencontres est l’épineuse question de la production. Des informations publiées çà et là dans les médias ont fait état de difficultés liées à la semence OGM adoptée depuis quelques années par le Burkina Faso. L’union nationale des producteurs de coton, les trois sociétés cotonnières (SOFITEX, Faso Coton et SOCOMA) et la firme Monsanto pourraient faire des annonces sur le sujet courant cette semaine sur les questions brûlantes du secteur: les questions de rentabilité, des taux d’adoption des OGM, etc.

• Roch à Paris du 5 au 7 avril
Le tout premier voyage officiel du président Roch Kaboré en France devrait avoir lieu du 5 au 7 avril prochain. Au cours de sa visite, le président burkinabè sera reçu par son homologue François Hollande à l’Élysée. Dans le programme, il est également prévu une rencontre avec une délégation du MEDEF, le patronat français.
Rencontre au cours de laquelle le président tentera certainement de présenter les opportunités d’investissement que le Burkina offre aux hommes d’affaires français, et surtout de la question de leur sécurité en cette période marquée par les attaques terroristes qui ont déjà touché le Burkina en janvier dernier.

Commentaires
Numéro d'édition: 151

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.