Paulo Duarte est conscient qu’il doit impérativement triompher ce 26 mars

Burkina-Ouganda : Le match de tous les défis

• Victoire obligatoire

• Bien gérer le groupe

• Nécessaire soutien du public

Plus que 6 jours et les Etalons se mettront en route pour la conquête du ticket pour le rendez-vous de la CAN, Gabon 2017. Ainsi, ce 26 mars à 18h00, la cuvette du stade du 4-Août de Ouagadougou sera le théâtre de la confrontation Etalons du Burkina et Cranes de l’Ouganda. Cette 3e journée des éliminatoires de la CAN 2017 n’offre aucun calcul aux Etalons qui ont impérativement besoin de 4 points au minimum sur la double confrontation avec les Ougandais qui ont aligné deux victoires consécutives contre le Botswana et les Iles Comores dans le groupe D.
Ce défi doit être obligatoirement relevé afin de conserver toutes les chances de faire partie des 16 meilleures équipes africaines au prochain rendez-vous de la fête du ballon rond. Paulo Duarte, qui a signé son retour à la tête des Etalons, le sait plus que quiconque. Il joue son propre avenir, mais porte sur ses épaules le destin du Burkina dans cette ambition continentale. Il en est suffisamment conscient quand il déclare: «C’est un match très important et qui s’annonce difficile. On jouera contre le premier de notre groupe. C’est un défi que je compte relever. Je dois travailler et dans une ambiance qui n’est pas la meilleure dans le groupe, et contre l’Ouganda. Mon objectif est de qualifier clairement le Burkina à la CAN. Cela passe par une victoire le 26 mars prochain».
Il sait qu’il a pris un gros risque en acceptant manager cette équipe à un moment où un retard est à rattraper: «Je sais que c’est un risque de prendre les Etalons à un moment crucial et j’ai accepté malgré tout. J’ai accepté parce que je connais mes capacités et ma force tactique. J’ai accepté reprendre une équipe que je connais».
Dès le soir du 21 mars, les 25 «commandos» appelés à défendre les couleurs de la nation le 26 mars à Ouagadougou et le 29 mars à Kampala (contre les mêmes Cranes de l’Ouganda) seront à la tâche. Paulo Duarte doit trouver le discours adéquat pour mobiliser sa troupe, requinquer son moral afin que le galop tant attendu de ces Etalons soit des plus victorieux.
Le technicien portugais, flanqué de notre compatriote Narcisse Yaméogo, a fait son choix. On attend de voir les nouvelles recrues à l’œuvre. Des joueurs comme Bakary Saré, Bakary Koné de Dibba Al Fujayira (Emirats) et Cyrille Bayala sont attendus par le public et ils devront, à l’occasion de cette première confiance à eux accordée, étaler sur la pelouse du stade du 4-Août tout le bien qu’on dit d’eux.
Le jeune Bertrand Traoré qui fait actuellement la fierté du Burkina à Chelsea sera beaucoup surveillé par les Cranes. Tout rusé et technique, Bertrand saura, on l’espère, jouer à la complicité avec Jonathan Pitroipa afin que la défense ougandaise soit désarçonnée au contact de la rapidité et du flair technique de ces deux joueurs.
Duarte a-t-il trouvé la bonne combinaison au niveau de sa défense pour contrer les velléités des Cranes? On aura la réponse ce 26 mars, mais en attendant, il lui faudra bien gérer son groupe pour ne retenir que ceux qui ont le cœur à l’ouvrage et qui sont dotés des moyens physiques, psychologiques et techniques. Point de complaisance quelle que soit l’influence.
Les meilleurs du moment devront être les ambassadeurs de la victoire du Burkina à Ouagadougou et à Kampala.
A cet effet, on peut se réjouir déjà que Paulo Duarte déclare qu’il n’y a point d’amitié devant le professionnalisme et qu’il «abordera le match contre l’Ouganda avec le groupe qui me semblera conquérant».
En tout cas, c’est à lui de bâtir cette impérieuse victoire devant le leader du groupe D (6 points +3) contre 3 points (+1) pour le Burkina. Le Botswana suit avec 3 points (-1) et les Iles Comores (0 point -2). La bataille sera rude.
Dans le lot des 25 joueurs présélectionnés, figurent 3 locaux qui ont exprimé leur fierté de savoir que l’entraîneur Duarte place sa confiance en eux. Interrogés, Yacouba Mando qui était de Kozaf (il vient d’être transféré au RCK et a commencé les entrainements avec ce club seulement le 15 mars dernier) et Yacouba Koulibaly du RCB affirment (à l’image de Cyrille Kpan de l’USFA) qu’ils se battront comme de beaux diables pour honorer le choix du technicien portugais.
Avant tout, confessent-ils, «c’est une grosse charge et un honneur que de défendre les couleurs de son pays». Les Etalons à eux seuls ne pourront pas vaincre les Cranes de l’Ouganda. Le 12e homme que sont les supporters devra se révéler dynamique et optimiste jusqu’au coup du sifflet final. Supporter quand l’équipe réalise des prouesses, c’est bien, mais il sera meilleur que cette équipe se sente soutenue lorsqu’elle sera face à des difficultés sur le terrain.
Ce ne sera pas une partie de plaisirs et chacun des supporteurs devra se dresser derrière les Etalons pour les pousser à la victoire. Ils en ont les moyens!

Alexandre Le Grand ROUAMBA


 

Les 25 «commandos»

1-Abdoulaye Soulama: Heart of Oak (Ghana)
2- Daouda Diakité: Free state stars FC (Afrique du Sud)
3-Koffi Kouakou: ASEC d’Abidjan (Côte d’Ivoire)
4-Bakary Koné: Olympique lyonnais (France)
5- Steeve Yago: Toulouse (France)
6-Abdoul Aziz Kaboré: Valenciennes (France)
7-Bakary Saré: Guimarães (Portugal)
8-Abdoul Razak Traoré: Konyaspor (Turquie)
9-Alain Traoré: Lorient FC (France)
10-Aristide Bancé: Chippa United (Afrique du Sud)
11-Charles Kaboré: FC Krasnodar (Russie)
12-Bakary Koné: Dibba Al Fujayira (Emirats)
13-Jonathan Zongo: Almeria (Espagne)
14-Yacouba Mando: Kozaf (Burkina Faso)
15-Issouf Dayo: RC Berkane (Maroc)
16-Préjuce Nakoulma: Mersin Idmanyurdu Sport Klubu (Turquie)
17- Issa Gouo: Ashante Gold field (Ghana)
18- Jonathan Pitroipa: AL Nasr(Dubaï)
19-Bertrand Traoré: Chelsea (Angleterre)
20- Patrick Malo: JS Kabylie (Algérie)
21-Adama Guira: Sonderjyske (Danemark)
22-Cyrille Bayala: Daklyeh (Egypte)
23-Cyrille Kpan: USFA (Burkina Faso)
24-Yacouba Coulibaly: RCB (Burkina Faso)
25-Banou Diawara: JS Kabylie(Algérie)

Commentaires
Numéro d'édition: 150

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.