Timing

Au pays des Hommes intègres, certaines personnes s’impatientent du temps de réaction du gouvernement. Installé depuis bientôt 3 mois, aucun signal fort n’est venu sortir le pays de sa torpeur, en dehors bien sûr de l’historique Discours de politique générale devant les députés le 5 février dernier.
Si le discours a fait le point de ce que le gouvernement envisage pour l’avenir, les pragmatiques attendent encore de voir un commencement de l’action gouvernementale. Et ils ont peut-être raison.
Le gouvernement semble vouloir prendre son temps pour bien faire: «Nous savons exactement ce qu’il faut faire. Et nous sommes en train de nous préparer pour mettre en œuvre les mesures courageuses qu’il faut pour y aller». Pour l’exécutif, la voie de la sagesse suggère de prendre son temps. On peut lui accorder ce crédit.
Mais, à trop vouloir faire le tour de la question avant d’annoncer les grandes mesures, il y a un risque de fissure dans l’opinion. Et cela n’est pas à l’avantage du gouvernement qui a besoin d’avoir tout le monde de son côté afin de relancer le pays.
Ils sont nombreux à attendre les premières mesures ou décisions fortes du gouvernement Thiéba. A défaut d’avoir un paquet de mesures, la communication gouvernementale pourrait déjà s’activer de façon sectorielle. Le pays a besoin d’action. Il a besoin de se bouger, sauf que le temps de réaction du gouvernement laisse perplexes certains de nos compatriotes. Et apparemment, il faudra s’en accommoder. Là encore, il faudra du temps.
Manifestement, le gouvernement de Paul Kaba Thiéba va être confronté au problème de timing s’il continue ainsi. Sans oublier que le pays n’est pas à l’abri de certains événements imprévus tels ceux survenus en début de mandat, notamment les attentats du 15 janvier et l’affaire des écoutes téléphoniques impliquant Guillaume Soro dans le putsch manqué.
Mais déjà, lors de sa rencontre avec les syndicats, le PM a incidemment fait l’annonce de la gratuité des soins pour la mère et l’enfant. On y est presque!
Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 147

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.