Boss Académie: la force d’entreprendre

• Motiver les jeunes

• Développer l’esprit d’entreprise

Il est animé par un désir ardent de créer des entreprises. Il l’a essayé et y connait une certaine réussite. Il décide alors de faire bouger ses petits frères, les jeunes qui veulent oser. Conrad Gbaguidi, c’est son nom, a donc décidé d’expérimenter son idée au Bénin en créant l’émission télévisée «Boss Académie».
Une façon de donner un espoir aux jeunes qui seraient tentés de baisser les bras. Cette émission est un concours de création d’entreprises qui intéresse tout jeune de 18 à 40 ans. Elle se tient depuis 2012 et permet, six mois durant, à des centaines de jeunes de venir sur le plateau pour présenter leurs projets d’entreprises à des professionnels. Boss Académie veut ainsi donner à ces porteurs de projets le goût d’entreprendre. A chacune des deux saisons qui se sont déjà déroulées au Bénin en 2013 et 2015, une centaine de candidats est retenue et dix d’entre eux participent aux phases finales.
L’enjeu de Boss Académie n’est pas le chèque d’un million de FCFA pour la première saison et qui est passé à 3 millions en 2015, mais réside bien dans l’effort d’encadrer et d’accompagner ces jeunes porteurs de projets d’entreprises.
À la faveur de Africallia qui s’est tenu dans notre pays du 24 au 26 février dernier, nous avons échangé avec ce chef d’entreprises qui pense aux jeunes de son continent. Boss Académie veut donc créer l’élite de demain, car c’est l’émission qui fabrique des patrons d’entreprises.
Déjà lors de la première saison de Boss Académie en 2013, cent jeunes ont déposé leurs dossiers. Sur les 10 meilleurs jeunes qui rentrent en académie (finale), Boss Académie s’est réjouie de savoir que 70% d’entre eux ont effectivement créé leurs entreprises.
Ce fut le même constat lors de la deuxième saison qui s’est déroulée en 2015.
Créer une entreprise est une chose, la gérer en est une autre. C’est en cela que Boss Académie joue à fond son rôle d’accompagnant. Le budget de Boss Académie est assuré à 70% par la société de Conrad Gbaguidi et les 30% assurés par les bailleurs. Un contrat de partenariat est établi entre Boss Académie et l’ordre des experts comptables du Bénin. Cette démarche permet de désigner un expert-comptable pour accompagner les jeunes, regroupés dans une association, qui veulent entreprendre, et de façon gratuite.
Les pouvoirs publics de la sous-région mettent de plus en plus l’accent sur la création d’entreprises. Mais l’expérience de Boss Académie est assez directe avec les jeunes qui ont des atouts.
L’initiative se révèle comme un levier de création d’entreprises dans la sous-région. C’est pourquoi Conrad Gbaguidi ambitionne de réaliser Boss Académie au Burkina. Des contacts sont en cours et les initiateurs espèrent rassembler les jeunes qui veulent oser autour de cette émission télévisée. L’exigence de Boss Académie est que la création d’entreprises doit être effective dans le pays où l’émission est réalisée, là où le concours est organisé. Peut-être que la 3e saison se déroulera au Burkina? C’est en tout cas le vœu de Conrad Gbaguidi.

Alexandre Le Grand ROUAMBA


 

Les 5 critères pour sortir leader à Boss Académie

– Cohérence du projet par rapport au profil du porteur
– Qualité de la partie financière
– Prise en compte de la partie technique
– Qualité de la partie marketing et commerciale
– Caractère innovant du projet.

Commentaires
Numéro d'édition: 147

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.