De Bonnes Sources

• Police nationale : un nouveau DG en vue
Le pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré continue de renouveler les têtes de certaines structures. C’est dans ce cadre que des sources de bonne foi nous apprennent que, sous peu, la Direction générale de la Police nationale va changer de patron. Qui remplacera donc le commissaire Lazare Tarpaga (en fonction depuis le 23 décembre 2014) aux commandes de notre Police nationale? Deux noms bien connus circulent actuellement, tous deux anciens directeurs généraux de la Police. Il s’agit des Contrôleurs généraux de la Police, Yemdaogo Thomas Dakouré et Rasmané Ouangraoua. Le premier a dirigé la Police de mars 2005 à mai 2008 et le second de mai 2008 à mai 2011. Qui des deux sera retenu comme 23e DGPN?

• Airtel a lancé son téléphone fixe
L’opérateur de télécommunications Airtel vient d’ajouter un nouveau produit à sa gamme commerciale. Outre le téléphone mobile, internet et le mobile money, qui étaient jusque-là ses produits, il propose maintenant le téléphone fixe. Le nouveau produit a été présenté le 9 février dernier à la presse. Techniquement, le produit est disponible sur tout le territoire burkinabè, mais pour le moment son lancement commercial s’est fait à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso.
Les autres villes devront attendre avril 2016 pour pouvoir bénéficier du téléphone fixe de Airtel.

• Plus de 25 milliards de bénéfice net en 2015 chez ONATEL
Pour son exercice 2015, l’Office national des télécommunications (ONATEL) a réalisé un résultat net de 25,27 milliards de FCFA. Une performance soutenue par un renforcement de son parc clientèle qui compte désormais 6,75 millions de clients actifs, en hausse de 24%.
Le chiffre d’affaires a atteint 144,7 milliards de FCFA, en hausse de 11%. Le résultat d’exploitation est également en hausse de 44% et s’établit à 38,40 milliards de FCFA. Ce niveau de marge s’explique par l’accroissement des investissements à hauteur de 30% supplémentaires, principalement orientés vers le segment de mobile.
Cependant, l’ONATEL reste peu performant dans le segment des lignes fixes et du service des données, qui enregistrent des baisses respectives de 7% et 9%.
• Horaires des pharmacies : les récalcitrants recadrés
Le Conseil régional du centre des pharmaciens a publié les horaires officiels auxquels sont désormais assujettis ses membres.
Désormais, tous les membres sont tenus par les horaires suivants : 8h à 20h en semaine et 8h à 12h le samedi. Seules les pharmacies de garde peuvent ouvrir en dehors de ces nouvelles dispositions.

• FESTIMA 2016 : une parade de 500 masques
La 13e édition du Festival des masques se tient du 27 février au 5 mars 2016 à Dédougou. Les organisateurs de l’évènement se sont entretenus avec la presse le 11 février 2016 sur les activités entrant dans le cadre du festival.
Le FESTIMA réunira 55 groupes de masques venus de plusieurs pays d’Afrique. Ces communautés de masques donneront à voir près de 42 spectacles de danses de masques. Comme innovation, une grande parade de 500 masques issus des 50 communautés de masques du Burkina et des 6 pays invités donnera le ton à la cérémonie d’ouverture.
• Assemblée nationale : l’UPC en colère
Le parti d’opposition de Zéphirin Diabré, l’Union pour le progrès et le changement, fort de ses 33 députés à l’Assemblée nationale, est en colère contre ce qu’il appelle le «Tuk guili» du parti au pouvoir et de ses alliés. En termes clairs, l’UPC n’est pas du tout satisfaite du nombre des postes obtenus dans les structures de l’Assemblée nationale et pense qu’elle était mieux traitée sous la législature précédente que l’insurrection a emportée. En effet, le parti hérite d’une place de 2e vice-président sur les 5 que compte l’Assemblée. Au niveau des commissions générales, l’opposition comprenant 56 députés, a obtenu 10 postes sur les 27 à pourvoir.
L’UPC y puise 4 postes sur les 10. Quant à la répartition des députés au niveau des Parlements communautaires et internationaux, toute l’opposition se contente de 18 sièges sur les 52 à pourvoir, contre 34 postes pour la majorité. Initialement, ce sont 15 postes à ce dernier niveau qui avaient été réservés à l’opposition; mais devant la menace de se retirer, le président de l’Assemblée nationale, Salif Diallo, a concédé 3 autres postes.

Commentaires
Numéro d'édition: 145

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.