FAPE : Un boulevard pour le favoritisme, la fraude et la corruption

• Financements de projets non éligibles

• Collusion et détournement de fonds

• Sanction, où es-tu ?

En l’absence de manuels de procédures et de critères formalisés d’octroi de crédit, le Fonds d’appui à la promotion de l’emploi (FAPE) fonctionne sur la base de procédures informelles. Un boulevard ouvert donc pour le favoritisme, la fraude et la corruption. Cette conclusion a été tirée à l’issue de l’audit du processus d’octroi de crédits au FAPE et dont les résultats ont été publiés (décembre 2015) dans le rapport 2014 de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE). L’audit au FAPE est arrivé à cette conclusion au regard des constats faits par les auditeurs.
Le FAPE a-t-il atteint ses populations cibles dans la mesure où les auditeurs ont observé des financements de projets de personnes non éligibles? Cette situation a été aggravée par le favoritisme dans la sélection des promoteurs et la non fiabilité des délibérations. Ces financements à vue se font sans aucun respect des critères d’octroi des crédits définis. Cette pratique a ses conséquences. Le crédit reçu par des personnes non éligibles ne leur profite pas dans la réalité.
Il y a tout de même des promoteurs éligibles dont les dossiers ont été retenus. Malgré tout, ceux-ci ne sont pas contents des pratiques au sein du FAPE. Ils dénoncent le mauvais accueil dont ils font l’objet, le blocage des financements obtenus, la fraude ou le détournement de leurs fonds. Outre le non-respect des montants fixés pour les financements et le manque de fiabilité des états financiers, les auditeurs relèvent des pratiques de collusion de la part de certains agents, entrainant l’insatisfaction des promoteurs. De telles pratiques ont conduit à la cessation d’activités du FAPE. Il est donc évident que les objectifs visés au départ par le fonds ne seront jamais atteints.
Au regard de tous ces constats, non exhaustifs, les auditeurs ont estimé qu’il est urgent de combler ces insuffisance et lacunes afin que la structure soit en phase avec les bonnes règles de gestion.

Elie KABORE


 

Sanction, où es-tu ?

L’audit avait pour objectif de s’assurer d’une part de la qualité et de l’efficacité de la politique et du processus d’octroi de crédits au FAPE et d’autre part de s’assurer de la conformité du processus d’octroi de crédits aux dispositions règlementaires. Toutes les irrégularités relevées ont entrainé une rupture d’octroi des crédits et un retard dans l’exécution du projet. C’est en toute logique que les activités du projet ont connu une période de cessation. Toutes les autorités qui se succèdent à la tête du pays font de la promotion de l’emploi un élément important pour la jeunesse. Cependant, elles ne sanctionnent pas à sa juste valeur les pratiques de corruption qui détournent les projets de leurs objectifs et qui sont dénoncées même par les structures étatiques chargées du contrôle. Dans le cas présent, les responsabilités sont établies et il est évident que le manque de sanction encouragera d’autres pratiques de corruption.

Commentaires
Numéro d'édition: 143

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.