Elections municipales du 22 mai : Et la boucle sera bouclée !

• Revisiter le fichier électoral si…

• La CENI prête

 

Le ministre en charge de l’Administration du territoire, Simon Compaoré, a eu des échanges directs avec la classe politique le 26 janvier dernier. Objectif : donner des informations en rapport avec la situation nationale et recueillir son avis par rapport à la nouvelle date des élections municipales. Les partis politiques ont été nombreux à répondre à l’appel du ministre d’Etat, Simon Compaoré. Sur le premier point, celui qui a en charge également de la Sécurité intérieure est revenu sur les attaques terroristes du 15 janvier 2016. Face aux représentants des partis politiques, Simon Compaoré a insisté sur la contribution des forces de défense et de sécurité (FDS) du Burkina dans l’assaut lancée pour libérer les otages. Avec le langage qu’on lui connaît, le ministre de la Sécurité intérieure a lancé à l’assistance : «Il y a certains qui veulent travestir la vérité. On peut ne pas aimer les forces de défense et de sécurité, mais on peut les féliciter pour leur courage. Nous sommes formels : nos FDS étaient prêtes à passer à l’attaque, mais l’ambassade de France a souhaité qu’on attende un peu, le temps que les forces françaises qui venaient du Mali rentrent. Maintenant, nous avons le devoir de faire en sorte que nos FDS aient le nécessaire. On remercie les autres forces pour nous avoir prêté main forte.»
Et le ministre Simon Compaoré de conclure : «Vous savez, dans cette affaire, personne ne se suffit ». Abordant la question des élections municipales qui avaient été prévues pour se tenir le 31 janvier dernier, le ministre de l’Administration du territoire a soumis aux partis politiques deux propositions pour la tenue desdites élections. Selon lui, il y a un premier cas de figure (qui repose sur les textes) qui précise qu’entre deux élections, et si l’écart n’excède pas 6 mois, le même fichier électoral est conservé et les démembrements de la CENI ne sont pas renouvelés. Ainsi, si cette disposition doit être respectée, c’est le mois de mai qui est indiqué pour la tenue des municipales. Y aura-t-il les moyens financiers pour respecter cette échéance ? Simon Compaoré, qui a échangé avec la CENI la veille, rassure que cette dernière se dit prête.
Si cette date ne tient pas, les six mois d’écart entre la présidentielle et les municipales seront consommés. Ainsi, il faudra alors revisiter le fichier électoral et renouveler les démembrements de la CENI.
Dans cette deuxième option, il faudra aussi résoudre le problème des 60 villages où il n’y a pas de listes électorales, parce qu’il n’y avait pas eu de recensement biométrique dans 56 d’entre eux, les 4 autres villages relevant de Béguédo où la CENI avait dû replier pour cause d‘insécurité. Faut-il donc opter pour le mois de mai ou repousser la date et subir les conséquences qui en découlent ?
Librement, les partis se sont exprimés et la grande partie penche pour le mois de mai. Le gouvernement a décidé dans ce sens en retenant, lors du dernier Conseil des ministres, la date du 22 mai pour la tenue de ce scrutin.
Ainsi, espèrent les partis politiques, toutes les structures de l’Etat seront maintenant en place et cela redonnera confiance aux partenaires qui attendent eux aussi des exécutifs locaux élus pour reprendre la dynamique. En dernier ressort, le gouvernement avisera.

Alexandre Le Grand ROUAMBA


Vive la démocratie !

A l’occasion de la rencontre entre le ministre Simon Compaoré et les partis politiques, on aura remarqué qu’il y a eu davantage de partis politiques qu’on ne le croyait. Chaque intervenant invité à se présenter avant d’émettre son avis a donné l’occasion de savoir que beaucoup de nouveaux partis sont nés.
Ce qui a amené souvent Simon Compaoré à interroger : «C’est un nouveau parti ?» Et la réponse est «Ou ». Dans ce lot, on a même pu entendre le nom d’une structure : les « Affranchis », une structure représentée par une femme. Vive la démocratie !

Commentaires
Numéro d'édition: 143

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.