Paulo Duarte, le nouvel entraineur des Etalons. (DR)

Paulo Duarte : «Il faut que certains joueurs reviennent sur terre»

• Eviter de «faire du cirque»

• Les joueurs sont avertis

Depuis le 1er janvier dernier, c’est le Portugais Paulo Duarte qui est aux commandes des Etalons. Il a été présenté au public sportif par le biais de la presse fortement mobilisée le 5 janvier dernier. Après son passage au Burkina, au même poste de 2008 à 2012, Paulo Duarte retrouve son public et ses joueurs. Il a promis mettre son expérience et son savoir-faire au service des Etalons. Les qualités de Duarte ont été rappelées à l’occasion des échanges avec la presse.
Le président de la Fédération burkinabè de football, Sita Sangaré, a tenu à rappeler les 3 raisons qui ont guidé le comité exécutif de la FBF à porter son choix sur Duarte. Ces sont la connaissance du groupe Etalons, la rigueur dans le travail et sa capacité à relever les défis.
Paulo Duarte a reconnu avoir commis quelques erreurs de jeunesse lors de son premier séjour de 4 ans au Burkina et a renouvelé son pardon. Certains confrères ont exprimé leur scepticisme face au retour de celui-là qui avait contribué à améliorer le classement FIFA du Burkina.
A ce propos, Sita Sangaré fera noter que «même quand tu danses dans l’eau, ils s’en trouveront qui te diront que tu soulèves de la poussière». A tous, la FBF a demandé de juger à nouveau Duarte au pied du mur. Le Portugais a l’obligation, selon les termes de son contrat, de qualifier les Etalons à la CAN 2017 au Gabon et assurer une bonne participation aux phases finales de ladite CAN. Aussi, devra-t-il travailler à assurer un parcours des Etalons dans les éliminatoires du mondial russe. Ces obligations connues, Duarte sait que sa tâche ne sera pas du tout aisée, car il hérite d’une équipe classée deuxième dans son groupe après l’Ouganda. C’est face à ce même pays que le Burkina se présentera le 26 mars 2016 à Ouagadougou pour espérer reprendre la tête du classement.
Conscient qu’il ne devra pas faire du laxisme s’il veut aller à la CAN, le Portugais prévient déjà: «Il faut que certains joueurs reviennent sur terre». Un avertissement qui en dit long sur sa volonté de restaurer discipline et rigueur dans son groupe. Si Duarte a promis de «ne pas changer l’effectif pour changer», il explique qu’il va lui falloir regarder et dans le championnat local et à l’extérieur pour se trouver du renfort. Il n’a pas perdu le réflexe de continuer à suivre les prestations des Etalons depuis qu’il est parti. C’est pourquoi, il fait observer que l’équipe a perdu la tactique dans le jeu. Et d’ajouter : «Je vois souvent certains cirques. Ce n’est pas l’argent qui fait l’homme, mais l’humilité». Les Etalons sont donc prévenus.
Avec lui, un nouveau staff aidera à accompagner les Etalons. Dans le lot, son fidèle compagnon, l’ex-international burkinabè, Narcisse Yaméogo. Firmin Sanou qui figurait dans le staff de Gernot Rohr rejoindra également le groupe. Les défis attendent Duarte qui doit immédiatement se mettre au travail, car mars est déjà nos portes !

Alexandre Le Grand ROUAMBA


 

Qui est Paulo Duarte ?

Paulo Jorge Rebelo Duarte aura 47 ans le 6 avril prochain. Portugais de naissance, il a été joueur puis entraineur. Le premier pays africain qu’il visite en tant qu’entraineur national est le Burkina, de 2008 à 2012.
Il qualifie les Etalons successivement aux CAN 2010 et 2012. Après le non renouvellement de son contrat en mars 2012, Duarte se rend au Gabon où il se voit confier l’équipe nationale de ce pays. De retour au pays des Hommes intègres qu’il dit affectionner, il est face à un gros défi : qualifier les Etalons à la CAN 2017 !

Commentaires
Numéro d'édition: 140

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.